Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Aveugle après une agression à l'ammoniaque : l'accusé condamné à huit ans de prison à Metz

jeudi 27 septembre 2018 à 9:08 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Le Mosellan accusé d'avoir jeté de l'ammoniaque au visage d'un homme qu'il a rendu aveugle a été condamné ce mercredi à huit ans de réclusion criminelle par la Cour d'assises de la Moselle, à Metz.

La Cour d'Assises de la Moselle
La Cour d'Assises de la Moselle © Radio France - Cécile Soulé

Metz, France

Le verdict est tombé ce mercredi dans le procès aux assises d'un Mosellan de 29 ans accusé d'avoir jeté de l'ammoniaque au visage d'un Messin, ce qui l'a rendu complètement aveugle. La Cour d'assises de la Moselle l'a condamné à 8 ans de réclusion criminelle. Les faits remontent au 28 juin 2015 à Metz. Cet habitant de Puttelange-aux-Lacs est aussi poursuivi pour deux autres agressions à l'ammoniaque en 2014 et 2015, avec des circonstances moins graves : l'une des victimes n'a que partiellement perdu la vue et la dernière s'en est sortie sans séquelle grâce aux premiers secours d'un pharmacien.   

Il m'a tué vivant" 

Tout s'est déroulé sur fond de trafic de stupéfiants. L'accusé, toxicomane, est tombé dans l’héroïne à 18 ans. Ce 28 juin 2015, il vient chercher de la drogue à Metz avec deux amis mais la transaction se passe mal. Et pour se protéger du dealer qui voulait lui faire les poches dit-il, il l'asperge avec une bouteille d'eau. Mais à l'intérieur il y a un produit hautement corrosif : de l'ammoniaque. Et les conséquences sont terribles : la victime devient complètement aveugle. Le trentenaire qui a perdu la vue et qui conteste avoir vendu de la drogue ce jour-là, ne peut se déplacer dans la salle d’audience sans l’aide de quelqu'un. "Il m’a tué vivant", lance-t-il à la barre. 

Ce n'est pas un geste fréquent, même dans le monde de la drogue"

"Ce n'est pas un geste fréquent, même dans le monde de la drogue" assène le procureur général, Jean-Marie Beney. "Je reconnais les faits, avoue l'accusé en baissant le yeux, mais je ne savais pas que la bouteille contenait de l'ammoniaque". Difficile à croire quand on sait qu'il a agressé deux autres personnes de la même façon, avance l'avocat de la victime, Me Xavier Iochum. A-t-il voulu s'enfuir avec la drogue sans payer ? L'accusé conteste en tout cas cette hypothèse et les deux autres agressions, précise son avocat Me Martial Gagneux. Il encourait 30 ans de prison en récidive, après plusieurs condamnations pour vol et trafic de stupéfiants.