Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Avocat de la famille Noyer : "Nous espérons encore que Nordahl Lelandais nous dise la vérité sur la mort d'Arthur"

vendredi 7 septembre 2018 à 4:05 Par Isabelle Gaudin et Michel Benoît, France Bleu Berry, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Plus d'un an et demi après la disparition d'Arthur Noyer, les circonstances de sa mort restent floues. L'avocat de la famille du caporal est l'invité de France Bleu ce vendredi, jour des obsèques à Bourges du militaire. Me Boulloud attend beaucoup du prochain interrogatoire de Nordahl Lelandais.

Les parents d'Arthur Noyer avec leur avocat, Me Boulloud, espèrent beaucoup du prochain interrogatoire de Nordahl Lelandais
Les parents d'Arthur Noyer avec leur avocat, Me Boulloud, espèrent beaucoup du prochain interrogatoire de Nordahl Lelandais © AFP - Jean-Philippe Ksiazek

Bourges, France

C'est ce vendredi à Bourges qu'ont lieu les obsèques d'Arthur Noyer, la première victime connue de Nordahl Lelandais. Sa famille a enfin pu récupérer sa dépouille, 17 mois après sa disparition, une nuit d'avril 2017 à Chambéry. Me Bernard Boulloud est l'invité de France Bleu ce vendredi. Il explique combien il est important pour la famille Noyer que Nordahl Lelandais dise enfin la vérité sur la mort du jeune caporal. L'avocat veut participer au prochain interrogatoire de celui qui est mis en examen pour assassinat dans cette affaire.

France Bleu Berry - Dans quel état d’esprit sont les parents d’Arthur Noyer ce vendredi, où ils vont pouvoir enfin enterrer leur fils ?

Maitre Bernard Boulloud :C’est une profonde souffrance, ça a été une très longue période de recueillement. Ils ont pu récupérer la dépouille d’Arthur mercredi en fin d’après-midi. Pour eux, ce sont des sortes de retrouvailles avec Arthur dans les conditions effroyables qu’on peut imaginer. C’est une profonde souffrance, mais c’est aussi une délivrance. C’est aussi Arthur qui revient à Bourges, qui rejoint ses proches. C’est une journée qui va être très chargée en émotions.”

Une cérémonie qui sera ouverte à tous, y compris l'inhumation ? 

"Cécile, Didier et Quentin Noyer son frère ont estimé qu’Arthur appartenait aussi à ses amis, qu'ils ne pouvaient pas les en priver. Jusqu’au cimetière, chacun pourra l’accompagner, y compris donc pour l'inhumation".

Avec un clin d’oeil à la couleur verte ? 

"La couleur verte, c’était la couleur préférée d’Arthur, ça peut être n’importe quoi un foulard, un tee-shirt, pour faire un clin d’oeil là-haut à Arthur". 

Nordahl Lelandais a reconnu une bagarre et la mort d’Arthur Noyer serait accidentelle selon lui, est-ce-que vous adhérez à cette thèse ?

"Le procureur de la République de Chambéry a rappelé qu’il s’agissait selon le mis en examen, d’une bagarre qui aurait entraîné la mort d’Arthur.  C’est une version des faits qui n’a pas convaincu la famille d’Arthur, qui ne me convainc pas davantage, et qui demande à être démontrée. Le rapport d’autopsie est rentré, on attend aussi d’autres rapports qui vont permettre de confirmer ou d’infirmer la thèse développée par Nordahl Lelandais. Pour l’instant, nous ne sommes absolument pas convaincus par cette thèse. Il n’y en a plus qu’un qui sait ce qui s’est passé, c’est Nordahl Lelandais. Nous comptons énormément sur sa parole, il est encore temps de nous dire la vérité. "

Il a toujours attendu qu'il y ait des preuves scientifiques pour avouer au compte-gouttes ?

"Oui, jusque là c'est toujours un élément déterminant qui l'a conduit à faire un pas pour avouer à petites doses. J’espère qu’il y a quelque chose de bon en lui et qu’il puisse avoir pitié de la famille d’Arthur. Ce qui est terrible pour la famille d’Arthur, comme pour la famille de la petite Maëlys, c’est le fait de ne pas savoir comment leur enfant est décédé. Et ça, si Mr Lelandais pouvait nous dire de lui-même comment ça s'est passé, je pense qu'il atténuerait cette souffrance et qu'il se soulagerait d'un poids."

Il n’y a pas de rebondissement à attendre dans les mois qui viennent ? 

"Vous savez en tant que partie civile, nous subissons un peu la procédure, dans la mesure où nous découvrons l’avancée de la procédure souvent après coup et par la presse. Ce que nous attendons, la famille d’Arthur et moi-même, c’est que je puisse participer au prochain interrogatoire de Mr Lelandais. J’ai des questions, j’ai une lecture du dossier. Nous pensons également que la présence de la partie civile pourrait libérer la parole de Nordahl Lelandais. C’est souvent dans le cadre des procès d’Assises que des aveux sont formulés. Je pense que la justice accueillera favorablement notre demande de participer au prochain interrogatoire. "

Quelle est  l’intime conviction de la famille d’Arthur ?

"L’intime conviction de la famille, c’est que les choses ne se sont pas déroulées de la manière précisée par le procureur de la République de Chambéry lors du communiqué de presse après les aveux de Nordahl Lelandais en avril dernier. La famille Noyer a confiance en la justice pour que toute la lumière soit faite. "