Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Avon-les-Roches : un nouveau teknival ce week-end près de l'Ile Bouchard

dimanche 27 août 2017 à 11:42 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

Un teknival est organisé ce week-end à Avon-les-Roches, entre Azay-le-Rideau et l'Ile Bouchard. Ils étaient entre 400 et 500 dans la nuit de samedi à dimanche, et sont encore 300 sur place. Aucun débordement n'est à signaler. La fête devrait se terminer ce dimanche dans l'après-midi.

Les organisateurs promettent de quitter les lieux ce dimanche après-midi.
Les organisateurs promettent de quitter les lieux ce dimanche après-midi. © Maxppp - Pierre le Masson

Avon-les-Roches, France

Le préfet avait eu vent de rumeurs quant à l'organisation d'un nouveau teknival en Touraine ce week-end. En conséquence, il avait pris un arrêté pour interdire aux véhicules de plus de 3,5 tonnes de transporter du matériel de sonorisation, et ce jusqu'à mardi matin. Finalement, ce teknival a bien lieu à Avon-les-Roches, près de l'Ile Bouchard, au sud du département.

Aucun débordement

Le propriétaire du terrain avait donné son accord pour accueillir la fête. Trois murs du son ont été installés. Ils étaient environ 450 personnes au plus fort de la soirée, entre 3h et 4h du matin. Les gendarmes ont été prévenus vers minuit et se sont immédiatement rendus sur les lieux. Très loin des standards du teknival de Pernay, qui avait attiré 60 000 personnes, il n'y a aucun débordement à signaler. Ils sont encore 300 personnes sur les lieux. Les organisateurs promettent aux gendarmes qu'ils quitteront le terrain ce dimanche dans l'après-midi.