Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bagarre au bar La Cervoiserie : un Aubussonnais de 19 ans arrêté

-
Par , France Bleu Creuse

Un mois après la bagarre qui avait éclaté au bar La Cervoiserie, à Guéret, la police a interpellé un suspect. Il a reconnu les faits. Il sera jugé en octobre pour violences volontaires en réunion.

Un jeune Aubussonnais de 19 ans devra répondre de ses actes
Un jeune Aubussonnais de 19 ans devra répondre de ses actes © Radio France - Victor Vasseur

Guéret, France

Il n'a pas pu nier son implication dans la bagarre qui avait éclaté au bar et magasin de bière La Cervoiserie, à Guéret, au début du mois de mai. Un Aubussonnais de 19 ans a été présenté à un juge ce mercredi 12 juin.

Ils ont tenté de voler des caisses de bières dans le bar

Avec une dizaine d'autres personnes, il avait fait irruption dans le bar et avait tenté de voler une caisse de bières, ce qui avait déclenché des affrontements. Le suspect apparaît sur les images de vidéosurveillance, il a aussi été reconnu par les témoins. Il n'a pas pu nier, mais n'a reconnu son implication que du bout des lèvres.

Les caméras l'ont filmé en train de frapper plusieurs personnes

Les vidéos le montrent pourtant très violent, distribuant des coups de poings et des coups de pieds, y compris sur plusieurs personnes qui se trouvaient à terre. Bilan : des nez cassés, des dents brisées et six blessés parmi les serveurs et les clients. Le jeune homme est déjà connu des services de police, principalement pour des "petites bêtises". Cette fois, cependant, il pourrait écoper d'une peine de prison. Il est poursuivi pour violences volontaires en réunion. L'audience au tribunal est prévue le 2 octobre

Après un mois d'enquête, les policiers ont également identifié deux autres membres du groupe, mais les images ne permettent pas de déterminer clairement leur part de responsabilité.