Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bagarre mortelle à Fameck : la victime "protégeait plutôt les autres"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Après la mort d'un jeune homme de 17 ans, au cours d'une bagarre à Fameck ce mercredi 31 juillet, le maire Michel Liebgott explique que la victime était "honorablement connue dans le quartier". Une cellule psychologique sera mise en place demain.

Michel Liebgott, le maire de Fameck depuis 1989
Michel Liebgott, le maire de Fameck depuis 1989 © Maxppp - Pierre Heckler

Fameck, France

"C'est un véritable coup de massue". Le maire de Fameck, Michel Liebgott est revenu ce jeudi sur le drame qui s'est noué hier après-midi dans sa commune. Une bagarre qui dégénère, des coups de couteau et 3 jeunes Fameckois qui se retrouvent à l'hôpital. L'un d'eux, âgé de 17 ans, ne peut être sauvé et décède à Mercy. 

Joint par France Bleu Lorraine, le maire de Fameck explique que le quartier, où a grandi la victime, est sous le choc. 

C'est la consternation, l'abattement, j'ai vu beaucoup de ses amis pleurer. 

Michel Liebgott est revenu aussi sur le profil du défunt. Un mineur de 17 ans, surnommé le mutant, en raison de sa taille (1m97). Le maire explique "qu'il protégeait plutôt les autres". 

Michel Liebgott, le maire de Fameck revient sur cette bagarre au couteau qui a fait un mort dans sa commune

Pour le maire de Fameck, l'auteur présumé de ces coups de couteau, qui serait originaire de la ville voisine d' Uckange, était véritablement "déterminé" et il "était là pour tuer". 

Une cellule de soutien psychologique sera mise en place demain, vendredi, à partir de 14 heures, dans les locaux d'une association de prévention sociale. Une équipe du SMUR sera présente. 

Le parquet de Metz a été saisi du dossier et c'est désormais la section de recherche de la gendarmerie nationale qui est chargée des investigations. 

La ville de Fameck est classée en zone de sécurité prioritaire depuis 2012. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu