Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bagarre place Francheville à Périgueux : un homme est toujours en garde à vue

samedi 16 juin 2018 à 19:14 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Une bagarre a dégénéré vendredi 15 juin sur la place Francheville à Périgueux. Un policier municipal a été blessé à la tête. Un homme bien connu de la justice est toujours en garde à vue ce samedi soir.

La place Francheville de Périgueux.
La place Francheville de Périgueux. © AFP - Philippe Roy / Aurimages

Un homme de 27 ans est toujours en garde à vue au commissariat de Périgueux ce samedi 16 juin. Il pourrait être présenté ce dimanche au juge des libertés et de la détention. Cet homme a été interpellé vendredi en fin d'après-midi lors de l'intervention musclée des policiers sur la place Francheville de Périgueux

Un arrêt de travail pour le policier blessé

Très connu de la justice (huit condamnations au casier judiciaire), il était alcoolisé et s'en est pris à un policier municipal qui procédait à des contrôles après la bagarre. L'homme aurait bousculé l'agent. Il est tombé dans les marches en face du cinéma. Blessé à la tête il s'est vu délivrer un arrêt de travail de trois jours. En garde à vue, l'homme a reconnu les violences mais dit ne pas avoir compris le contrôle "abusif", selon lui, dont il a fait l'objet. 

Vendredi soir, deux autres interpellations ont eu lieu mais elles n'auront pas de suites judiciaires. L'exploitation des caméras de surveillance n'a pour le moment pas permis d'identifier d'autres auteurs de délits. Les deux jeunes à l'origine de la bagarre se sont volatilisés à l'arrivée des forces de l'ordre.