Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bas-Rhin : la permanence du député LaREM Bruno Studer de nouveau taguée à Schiltigheim

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Pour la deuxième fois depuis le début de l'année, la permanence du député LaREM du Bas-Rhin, Bruno Studer, a été recouverte de tags à Schiltigheim. Ils ont été découverts dans la nuit de mardi à mercredi 30 octobre 2019. Les inscriptions semblent différentes de celles découvertes en janvier dernier.

La permanence du député LaREM, Bruno Studer, de nouveau taguée à Schiltigheim dans la nuit du mardi au mercredi 30 octobre 2019 (ici dans les couloirs de l'Assemblée nationale)
La permanence du député LaREM, Bruno Studer, de nouveau taguée à Schiltigheim dans la nuit du mardi au mercredi 30 octobre 2019 (ici dans les couloirs de l'Assemblée nationale) © Maxppp - Christophe Morin

C'est la deuxième fois en moins d'en un : la permanence de Bruno Studer, député LaREM (La Rébublique En Marche!) du Bas-Rhin a de nouveau été recouverte de tags à Schiltigheim. Des inscriptions découvertes dans la nuit de mardi à mercredi. Le député a déposé plainte. 

Cette fois-ci pas de propos antisémites, xénophobes ni homophobes comme ce fut le cas en janvier dernier mais des propos en alsacien à caractère régionalistes et anti-jacobinistes. Le député Bruno Studer condamne des propos "nationalistes". "Quand on parle d'Elsass frei, ce qui a été notamment tagué, on est dans le registre nationaliste et il ne faut pas minimiser la portée non plus même si effectivement par rapport aux propos homophobes, racistes et anti-sémites découvertes au mois de janvier, on n'est pas dans le même registre." Le député ajoute par ailleurs : "C'est manifestement une personne qui ignore le rôle que j'ai joué dans la création de la Collectivité Européenne d'Alsace.

La maire de la ville, Danielle Dambach, lui a apporté son soutien en qualifiant cette attaque "d'inadmissible pour une personne privée, [...] d'autant plus lorsque c'est un élu de la République."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess