Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Base-jump : deux personnes sautent du toit du CHU de Grenoble

vendredi 9 novembre 2018 à 18:15 Par Justine Dincher, France Bleu Isère et France Bleu

Deux base-jumpers ont sauté du 15e étage de l'hôpital Michallon de La Tronche, près de Grenoble. Lorsque les policiers sont arrivés, les deux personnes avaient disparu. La direction du CHU a porté plainte.

Deux personnes ont sauté du 15e étage de l'hôpital de Grenoble (image d'illustration).
Deux personnes ont sauté du 15e étage de l'hôpital de Grenoble (image d'illustration). © Maxppp - Chris Jung

Grenoble, France

C'est du jamais vu de mémoire de policiers. Deux personnes ont sauté du 15e et dernier étage du CHU de Grenoble (Isère) ce vendredi après-midi, vers 15 heures. Ils n'ont mis que quelques secondes à se retrouver au sol après avoir ouvert leur parachute. C'est le service de sécurité de l'hôpital qui a donné l'alerte. A l'arrivée de la police, les deux personnes avaient pris la fuite. 

Accès au toit fermé à clé

La direction de l'hôpital a porté plainte pour intrusion. "Il n'y a pas eu de blessés au niveau des deux parapentistes, mais cela aurait bien sûr pu être dangereux pour eux et pour les personnes sur place", explique Hélène Sabbah, directrice de la communication au CHU qui rappelle que l'accès au toit est strictement interdit

"On ne peut pas accéder au toit sans avoir les clés. L'enquête dira comment les personnes ont accédé au toit, si il s'agissait d'une intrusion ou si elles ont bénéficié de complices, détaille Hélène Sabbah, dès qu'on saura qui sait, il faut absolument que des sanctions soient prises pour ne pas que cet événement se reproduise". Une enquête interne et une enquête de police sont en cours.