Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Basse-Goulaine : un jeune homme frappe ses parents et sa sœur de plusieurs coups de couteau

vendredi 5 octobre 2018 à 12:29 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Un jeune homme de 27 ans, schizophrène, a frappé ses parents et sa sœur de 14 ans de plusieurs coups de couteau, dans la nuit de jeudi à vendredi à Basse-Goulaine. Ils sont blessés mais leur pronostique vital n'est pas engagé.

Appuyés par un hélicoptère, les gendarmes ont passé la nuit et la matinée à chercher le jeune homme (photo d'illustration)
Appuyés par un hélicoptère, les gendarmes ont passé la nuit et la matinée à chercher le jeune homme (photo d'illustration) © Maxppp -

Basse-Goulaine, France

Le drame se déroule vers minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi à Basse-Goulaine, dans une maison un peu excentrée du bourg. Un jeune homme de 27 ans frappe ses parents et sa sœur de 14 ans de plusieurs coups de couteau, a priori dans leur sommeil. La mère est grièvement blessée, le père et la sœur plus légèrement. Ce sont eux qui préviennent les secours.

Une nuit de recherches

Aussitôt les gendarmes mettent en place un dispositif de recherches pour retrouver le suspect qui a quitté la maison : une trentaine d'homme appuyés par un hélicoptère et une équipe cynophile. Ce n'est qu'en fin de matinée qu'ils découvrent le jeune homme dans un chemin à environ 500 mètres de chez lui. Il a été interpellé sans opposer de résistance. Son état de santé a été jugé incompatible avec une mesure de garde à vue.. Il a donc été hospitalisé d'office. L'homme souffre de graves problèmes psychiatriques.