Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bassussarry : le maire Paul Baudry condamné à 24 mois de prison avec sursis

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Le maire de Bassussarry a été condamné à 24 mois de prison avec sursis, 100 000 euros d'amende et 10 ans d'inéligibilité ce mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Bayonne.

Paul Baudry, le maire de Bassussarry et son avocate Catherine Junqua-Lamarque arrivent au tribunal de Bayonne ce mardi 8 septembre
Paul Baudry, le maire de Bassussarry et son avocate Catherine Junqua-Lamarque arrivent au tribunal de Bayonne ce mardi 8 septembre © Radio France - Paul Nicolaï

Le délibéré est tombé dans les affaires de Paul Baudry. Le maire de Bassussarry a été condamné à 24 mois de prison avec sursis, 100.000 euros d'amende et 10 ans d'inéligibilité par le tribunal correctionnel de Bayonne. Celui qui a été réélu à la tête de sa commune dès le premier tour en mars dernier est par ailleurs inéligible pendant 10 ans à exécution provisoire. Paul Baudry doit donc démissionner de ses fonctions de maire aujourd'hui.

Il comparaissait pour prise illégale d’intérêt, abus de biens sociaux, blanchiment de fraude fiscale et pour ne pas avoir en tant qu’élu déclaré son patrimoine exact à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Le tribunal suit les réquisitions du parquet

Paul Baudry a été condamné pour l'ensemble des faits qui lui étaient reprochés. Prise illégale d’intérêt d'abord sur ses activités avec son entreprise PMB, une société de conseil qui travaillait auprès de l'entreprise Vinci. Le maire l'aidait à trouver des terrains. Selon le tribunal, en tant qu'élu, il avait bien une connaissance approfondie du terrain et les contacts.

Autre accusation, celle d'abus de bien sociaux et blanchiment de fraude fiscale pour avoir utilisé les fonds de sa société pour rembourser des dettes privées. 

Et enfin, lui a été reproché de ne pas avoir déclaré l'ensemble de son patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Lors de son procès le 23 juin dernier, le parquet avait justement requis 24 mois de prison avec sursis, 100.000 euros d'amende et dix ans inéligibilité à effet immédiat contre l'élu de divers droite. Le tribunal a donc décidé de suivre les réquisitions du parquet.

Paul Baudry a 10 jours pour faire appel de cette décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess