Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bastia : un mort et six blessés par balles dans les quartiers sud

- Mis à jour le -
Par , France Bleu RCFM, France Bleu

Un mort et six blessés par balles, c'est le bilan de la fusillade ce mercredi dans les quartiers sud bastiais. Le tireur s'est suicidé, a annoncé le ministre de l'intérieur.

Les forces de l'ordre sur place, prêtes à intervenir ce mercredi dans les quartiers sud bastiais.
Les forces de l'ordre sur place, prêtes à intervenir ce mercredi dans les quartiers sud bastiais. © Radio France - Christophe Giudicelli

Corse, France

La fusillade de ce mercredi dans les quartiers sud de Bastia a fait un mort et six blessés selon les dernières informations. Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, a annoncé devant la représentation nationale vers 23H50 que le tireur a été retrouvé mort et que toutes les personnes présentes dans l'immeuble ont été mises en sécurité. 

Les faits se sont produits en milieu d'après-midi dans les quartiers sud de Bastia dans un des bâtiments qui longent la route royale le long du cimetière. Une femme a été transférée à l'hôpital pour être opérée et un policier aurait été touché à la gorge. 

Bilan toujours provisoire à 22h 

Le bilan provisoire à 22h reste très lourd, il fait état d'un mort - il s'agit d'un agent de l'office public de l'habitat -  et de six blessés selon les derniers chiffres donnés par la préfecture de Haute-Corse. 

Parmi les blessés, une personne opérée en urgence est sortie du bloc en début de soirée, dans un état stable. Un policier, atteint à la gorge, est lui toujours en attente d'une opération. Enfin, les quatre autres blessés dénombrés à cette heure sont toujours sur les lieux, deux auraient été pris en charge dans le périmètre de sécurité, deux autres seraient toujours confinés à l'intérieur de l'immeuble n°2 des Orchidées résidence impériale route royale, à Lupino.

Après le négociateur, les hommes du RAID de Marseille sont arrivés sur place aux alentours de 20h35 totalement équipés pour un possible assaut. D'ailleurs, le quartier est toujours bouclé par les forces de l'ordre qui demandent à la population d'éviter le secteur. Un secteur fermé donc du cimetière de Bastia jusqu'à Montesoro. 

Selon la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot, présente sur les lieux, "au total, six personnes ont été touchées par balle, dont une décédée", a-t-elle détaillé à l’AFP, indiquant que les blessés sont trois femmes et deux hommes. Le pronostic vital du deuxième homme touché, âgé de 23 ans, est engagé, a-t-elle précisé. Une septième personne, initialement présentée comme blessée, n’est en fait que seulement choquée, toujours selon l’AFP. Une nouvelle salve de tirs avait eu lieu vers 19h30 lorsque les secours sont entrés dans l'immeuble, sous escorte policière, pour secourir un blessé au premier étage. 

"Il y avait trois blessés dans l'immeuble, un au premier étage et deux au rez-de-chaussée. Celui du premier étage a été évacué et à cette occasion le mis en cause a à nouveau tiré à quatre reprises", a détaillé Mme Tharot.  

Premier témoignage

Pierre Masternak, chargé de tranquillité résidentielle à l'office public de l’habitat de la Haute-Corse a été pris pour cible avec un de ses collègues, il raconte la scène. "J’ai été appelé pour intervenir sur le bâtiment par rapport à un souci, quand je suis arrivé j’ai entendu des détonations, je suis rentré dans le bâtiment, j’ai vu des traces de sang. J’ai appelé mon collègue le gardien de l’immeuble, on a regardé pour savoir où menaient les traces c’est là qu’un monsieur a déboulé derrière nous, il nous a mis en joue avec un fusil de chasse, il nous a tiré dessus, il a eu mon collègue à la jambe, on a réussi à quitter le bâtiment et se réfugier derrière une voiture, il a continué à nous tirer dessus et j’ai appelé la police qui était déjà en route, prévenue par d’autres personnes…"

Le tireur présumé, un homme d'une soixantaine d'années, connu des services de police, serait retranché dans l'immeuble dans lequel il résiderait. Le quartier est entièrement bouclé alors que les négociations avec les services du raid doivent débuter. En milieu d'après-midi, l'homme aurait pénétré dans l'immeuble, tiré à travers les portes, puis sur le parking de la résidence avant de se retrancher dans l'appartement qu'il aurait occupé. 

L'immeuble où se serait retranché le tireur - Radio France
L'immeuble où se serait retranché le tireur © Radio France - Pierre-Louis Sardi

Réactions