Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparue du Tarn : 1.800 personnes participent à la battue à Cagnac-les-Mines

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Près de 2.000 personnes ont participé ce mercredi à la "battue citoyenne" organisée par les gendarmes du Tarn à Cagnac-les-Mines, où Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans, a disparu de son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre.

Des centaines de personnes participent à la battue citoyenne à Cagnac-les-Mines
Des centaines de personnes participent à la battue citoyenne à Cagnac-les-Mines © Radio France - Marion Aquilina

Quelque 1.800 personnes (1.000 le matin, 700 à 800 l’après midi) ont participé ce mercredi à Cagnac-les-Mines à la première "battue citoyenne" organisée par les gendarmes du Tarn pour tenter de retrouver Delphine Jubillar, disparue depuis une semaine de son domicile. Cette mère de famille de 33 ans vivait sous le même toit que son conjoint dans cette commune située au nord d'Albi. 

Des groupes de 40 à 50 personnes ont été constitués pour ratisser une vingtaine de secteurs dans un rayon de cinq kilomètres autour de Cagnac, dans des zones boisées et souvent escarpées. La première battue a démarré à 9h, la seconde à 14h. Rendez-vous avait été donné sur le parking de la salle des fêtes de la commune, où se trouve aussi le poste de commandement de la gendarmerie, ou sur le parking du magasin Intermarché.

Une enquête pour "enlèvement et séquestration" ouverte alors que les recherches se poursuivent

Une enquête pour "enlèvement, détention ou séquestration arbitraire" a été ouverte contre X ce mercredi après-midi par le parquet de Toulouse et confiée à deux magistrats instructeurs. Le procureur de la République de Toulouse précise que les faits "revêtent désormais une qualification de nature criminelle", sept jours après la disparition de la jeune infirmière.

Ce jeudi, une vingtaine de gendarmes seront encore mobilisés pour poursuivre les recherches et effectuer du porte-à-porte, une dizaine d’enquêteurs pour faire un travail de fond et six plongeurs pour des recherches au nord de Carmaux dans un grand lac. Depuis la semaine dernière, la gendarmerie du Tarn, qui avait lancé vendredi dernier un appel à témoins, a reçu une dizaine d’appels par jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess