Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bayonne : l'autopsie confirme la noyade des deux enfants repêchés dans l'Adour

mardi 4 octobre 2016 à 11:59 Par Olivier Uguen, France Bleu Pays Basque et France Bleu

La mort par noyade des deux enfants repêchés vendredi soir dans l'Adour à Bayonne est confirmée par l'autopsie pratiquée sur la fillette de quatre ans et son frère de six ans, indique le parquet de Bayonne ce mardi matin.

Le drame s'est noué entre les eux rives de l'Adour sur le quai Gomez où a été retrouvée la mere des deux enfants et le quai Resplandy à hauteur du pont autoroutier
Le drame s'est noué entre les eux rives de l'Adour sur le quai Gomez où a été retrouvée la mere des deux enfants et le quai Resplandy à hauteur du pont autoroutier © Maxppp -

Les deux enfants, dont les corps avaient été repêchés dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre sur la berge de l'Adour à Bayonne, sont bien morts noyés, selon les résultats de l'autopsie révélés ce mardi matin.

Le parquet attend maintenant les analyses toxicologiques des enfants pour savoir s'ils ont été drogués avant d'être immergés. Ils avaient été retrouvés sans vie dans l’Adour vendredi soir, au bout du quai Resplandy, avant Mouguerre, sur la rive gauche.

La mère, elle, avait été retrouvée divaguant, en face, sur la rive droite, à Bayonne, totalement nue. Elle est depuis hospitalisée dans "un établissement psychiatrique", a précisé le procureur de Bayonne, Samuel Vuelta-Simon. Cette femme de 41 ans, originaire de Cambo, souffre de troubles bipolaires.

A LIRE AUSSI

Les corps de deux enfants repêchés dans l'Adour à Bayonne, leur mère internée