Faits divers – Justice

Les corps de deux enfants repêchés dans l'Adour à Bayonne, leur mère internée

Par Anthony Michel et Valérie Menut, France Bleu Pays Basque et France Bleu samedi 1 octobre 2016 à 10:25 Mis à jour le samedi 1 octobre 2016 à 16:39

La police judiciaire de Bayonne est chargée de l'enquête.
La police judiciaire de Bayonne est chargée de l'enquête. © Radio France

À Bayonne, les corps de deux enfants ont été repêchés vendredi soir dans l'Adour au niveau du pont qui enjambe l'autoroute A63 près du quai Resplandy à la sortie nord de la ville.

Information France Bleu Pays Basque : à Bayonne, les corps de deux enfants (une petite fille de 4 ans et un garçon de 6 ans) ont été repêchés ce vendredi soir dans l'Adour au niveau du pont qui enjambe l'autoroute A63 près du quai Resplandy à la sortie nord de la ville. Leur mère, une femme de 41 ans, a été retrouvée divaguant, nue, de l'autre côté de la rive.

La mère souffre de troubles bipolaires

C'est le mari de cette quadragénaire et père des enfants qui a donné l'alerte. En déplacement dans la région ce vendredi soir au moment des faits, il n'arrivait pas à joindre son épouse par téléphone. Celle-ci souffrant de troubles bipolaires, inquiet, il a prévenu les autorités. Les gendarmes se sont rendus au domicile de la famille à Cambo-les-Bains, où ils n'ont trouvé personne. Ils ont alors géolocalisé son téléphone portable à Bayonne. C'est la police qui a pris le relais des recherches.

Elle tenait des propos incohérents

Au même moment des témoins ont signalé une personne divagant, nue et mouillée, le long de l'Adour, sur la rive droite. Les policiers se sont rendus rapidement sur place et ont fait le rapprochement. Ils ont trouvé la quadragénaire qui tenait des propos incohérents. Son véhicule était stationné de l'autre côté, quai Resplandy. Et c'est non loin de là, qu'ils ont fait la macabre découverte: les corps des deux enfants, un garçon de 6 ans et sa petite soeur de 4 ans. A priori morts noyés; une autopsie doit être pratiquée.

Leur mère n'a pas encore pu être entendue. Elle a été hospitalisée en psychiatrie à Bayonne. Le père de famille, a été pris en charge par une cellule psychologique, et entendu en tant que proche et victime.

L'enquête est confiée à la police judiciaire de Bayonne.

Partager sur :