Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bayonne : nouvelle mise en examen dans l'affaire de corruption à la sous-préfecture

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Béarn

Une troisième personne a été mise en examen dans l'affaire de corruption à la sous-préfecture de Bayonne. Un homme de 60 ans est poursuivi pour "corruption active". Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Une troisième personne a été mise en examen dans cette affaire de corruption à la sous-préfecture de Bayonne
Une troisième personne a été mise en examen dans cette affaire de corruption à la sous-préfecture de Bayonne © Radio France - Oihana Larzabal

Le fonctionnaire âgé d'une soixantaine d'années à été mis en examen le vendredi 14 février par la juge d'instruction chargée de cette affaire. Poursuivi pour "corruption active" il a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire. L'homme avait été placé en garde-à-vue la veille, et auditionné par les enquêteurs de l'antenne bayonnaise de la Police Judiciaire de Bordeaux qui, depuis des mois, enquêtent sur ce dossier tentaculaire. De nombreuses écoutes téléphoniques ont notamment permis d'en savoir plus.

Fonctionnaire détaché

L'homme n'est pas un agent de la sous-préfecture mais un fonctionnaire d'Etat, affecté à sur les bords de Nive pour travailler sur des sujets locaux. Il se rendait tous les matins à son bureau installé dans les locaux de la sous-préfecture de Bayonne mais où il n'avait pas de rapport hiérarchique.

Des points recrédités sur son permis de conduire

Il est reproché au fonctionnaire en question d'avoir bénéficié des largesses de Philippe Aguerre, l’homme par qui le scandale est arrivé. Âgé de 49 ans, il a été mis en examen pour "corruption passive" en janvier dernier, incarcéré puis remis en liberté après trois semaines de détention. Il bidouillait les fichiers des permis de conduire, auquels il avait accès dans le cadre de son travail, pour réattribuer des points sur des permis de conduire qui appartenaient à des automobilistes sanctionnés. Il réalisait aussi de vrais faux permis. Tout cela depuis une dizaine d'années et contre, par exemple, des places pour les matches de rugby à Bayonne ou à Biarritz. Le fonctionnaire d'Etat, aujourd'hui mis en examen, aurait ainsi bénéficié de nombreux points.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu