Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bayonne : un homme séquestré et torturé pendant quatre jours

Un homme de 34 ans a été séquestré et torturé pendant quatre jours à Bayonne et Tarnos à la mi-août. Trois suspects bayonnais ont été arrêtés et présentés au Parquet. Une information judiciaire pour "séquestration, actes de torture et de barbarie" est ouverte.

La police de Saint-Jean-de-Luz a interpellé 3 suspects
La police de Saint-Jean-de-Luz a interpellé 3 suspects © Radio France -

Bayonne, France

Un Bayonnais de 34 ans a vécu un véritable enfer entre le 13 et 17 août dernier. Roué de coup à son domicile, il a ensuite été séquestré pendant quatre jours à Tarnos, où des actes de torture lui ont été infligés. Les enquêteurs viennent d'interpeller trois suspects.

Une dette sur fonds de trafic de drogue

Selon les premiers éléments de l’enquête, c'est une dette financière sur fond de trafic de stupéfiants qui est à l'origine de l’affaire. La victime, un résident bayonnais âgé de 34 ans, était semble-t-il redevable d’une somme d’argent. Incapable de la rembourser, il a été roué de coups chez lui par un homme seul, le 13 août dernier.

Mais l’affaire n’en reste pas là. Dès le lendemain, deux autres bayonnais âgés d’une trentaine d’années, retournent chez la victime. Ils la traînent dans un appartement de Tarnos, où ils la retiennent de force pendant quatre jours. L’homme est passé à tabac et subi de nombreux actes de tortures.

"Actes de torture et de barbarie"

Les policiers de Bayonne qui mènent l’enquête depuis le début viennent d'arrêter trois suspects qui ont été déféré ce vendredi 24 août. Le parquet de Bayonne a ouvert une information judiciaire pour "séquestration, actes de torture et de barbarie".