Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bayonne : une enveloppe de 10,2 millions d'euros pour un nouveau palais de justice en 2024

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'information a été dévoilée par le président du tribunal judiciaire de Bayonne ce lundi 25 janvier lors de l’audience solennelle de rentrée : un tout nouveau palais de justice va voir le jour sur le site actuel en 2024. Le montant de l’opération s’élève à 10,2 millions d'euros.

Palais de justice de Bayonne
Palais de justice de Bayonne © Radio France - Yves Tusseau

C'est le président du tribunal judiciaire de Bayonne, Gérard Denard, qui a précisé les grandes lignes du projet ce lundi 25 janvier au matin, lors de son discours marquant l’audience solennelle de rentrée. Une restructuration complète du palais de justice sur le site de l'avenue de la légion-Tchéque, va être engagée. Les appels d'offres seront lancés dès cette année et les travaux vont débuter l'an prochain. "La mise en service est attendue pour 2024", a précisé le magistrat.

Tous les services sur un lieu unique

Sur une surface de près de 5.000 m2, le nouveau palais de justice va regrouper l'ensemble des juridictions de Bayonne. Les tribunaux judiciaires et de commerce, ainsi que le conseil de prud'hommes seront regroupes sur un lieu unique, alors qu’actuellement ils sont dispersés sur différents sites. Le coût global du projet s’élève à 10,2 millions d'euros, dans le cadre de la loi de modernisation de la justice mis en place par l'ancienne Garde des Sceaux Nicole Belloubet.

27 mois de travaux

Outre une rénovation énergétique des lieux, une extension de 1.500 m2 aura lieu sur l'actuel parking du tribunal installé à l’arrière du bâtiment. L’activité judiciaire sera maintenue pendant la durée des travaux, évaluée à environ 27 mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess