Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Béarn : la route entre Monein et Oloron est visiblement trop dangereuse pour les camions

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Cardesse, France

C'est une histoire qui se répète sur la D9, la route qui relie Monein à Oloron. Un énième accident de poids-lourd a été comptabilisé, mardi, ce qui porte à 13 en an, le nombre de camions retrouvés dans le fossé à cet endroit.

Les pompiers ont dû intervenir, mardi, pour sécuriser la zone.
Les pompiers ont dû intervenir, mardi, pour sécuriser la zone. - DR

C'est la 13e fois en un an, qu'un camion se couche sur le bas-côté sur cette D9, et à chaque fois, quasiment au même endroit : juste après le village de Cardesse, quand on roule vers Oloron, à un endroit où la route est très réduite, avant une "épingle" et une montée vers le village de Ledeuix. Mardi, le camion espagnol accidenté était vide, mais il transportait normalement des matières dangereuses. Les pompiers sont intervenus pour vérifier qu'il n'y avait pas de fuite.

Florian Bertin est le témoin régulier de ces accidents.

Un trafic international sur une route resserrée

Cette série noire ne peut plus durer pour le maire de Cardesse, Mathias Ducamin, qui a compté 300 à 400 camions en moyenne par jour, traversant son village. Cette route est le trait d'union entre le bassin de Lacq et Oloron, et ensuite le Somport et l'Espagne. Le trafic est national et international, selon les plaques d'immatriculations, avec des cargaisons diverses : des matières sensibles, issues de la pétrochimie notamment, mais aussi du chocolat pour Lindt, ou du maïs et d'autre transports agricoles.

Des déviations des villages de Cardesse et Monein sont en projet depuis des années, ou au moins des agrandissements de routes à cet endroit très resserré. Mais pour l'instant, seules des études ont été réalisées.

Le maire de Cardesse, Mathias Ducamin, espère un déblocage de fonds pour poursuivre les travaux envisagés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess