Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Béarn : l'agglo de Pau adopte sa police municipale intercommunalisée

vendredi 1 mars 2019 à 5:41 Par Damien Gozioso, France Bleu Béarn

Le conseil d'agglomération de Pau a voté ce jeudi soir la création d'une police municipale intercommunalisée. Dix-neuf communes se sont montrées intéressées par le dispositif, cinq policiers vont être recrutés et pourront intervenir sur des missions ponctuelles.

Cinq agents de police vont être recrutés par l'agglo paloise.
Cinq agents de police vont être recrutés par l'agglo paloise. © Maxppp - Josselin Clair

Pau, France

Ce jeudi soir la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées a voté la création d'une « police municipale intercommunalisée ». France Bleu Béarn révélait ce projet en septembre dernier, et depuis les choses ont bougé. Cinq agents seront finalement recrutés pour être opérationnels à compter du 1er mai prochain. Dix-neuf communes au total se sont montrées intéressées par cette police.

De la sécurité du quotidien à l'intervention d'urgence 

Concrètement, ces policiers disposeront des mêmes prérogatives que des policiers municipaux classiques, suivant les règles propres aux villes où ils seront affectés. Ils seront mis à disposition des communes pour des missions de trois types : des patrouilles de surveillance plusieurs fois par semaines, des interventions « planifiées » sur des événements ponctuels, ou encore des interventions dites d'urgence, en appui de la police nationale ou la gendarmerie.

Ces policiers pourront donc être armés, et renforceront ponctuellement les communes ayant peu ou pas de police municipale. La communauté d'agglomération prévoit un coût de 34.500 euros par an par agent. Cette somme sera supportée par les communes signataires de la convention avec l'agglo, en fonction de leur taille.

Les 19 communes intéressées : Arbus, Aressy, Artiguelouve, Aubertin, Aussevielle, Beyrie-en-Béarn, Bizanos, Gelos, Idron, Jurançon, Laroin, Lescar, Lons, Mazères-Lezons, Meillon, Pau, Poey-de-Lescar, Rontignon, Siros.