Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Béarn : un gendarme ouvre le feu sur un homme à Hagetaubin

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Un gendarme a ouvert le feu ce dimanche soir à Hagetaubin, près d'Orthez. Le parquet explique que l'usage de l'arme était une nécessité compte tenu de la menace. L'homme, touché au ventre, est toujours hospitalisé.

La maison pour tous d'Hagétaubin
La maison pour tous d'Hagétaubin - Google

Un homme âgé de 34 ans a été blessé par balle par un gendarme ce dimanche soir à Hagetaubin, près d'Orthez. Les gendarmes ont été appelés après une dispute entre un homme et sa compagne. Tous deux sont de Lacadée.  À leur arrivée, ils se sont retrouvés face à un homme surexcité et armé d'un scalpel.

Taser et matraque avant le tir

Le parquet explique que les gendarmes ont tenté d'abord de le raisonner. Ils ont d'abord utilisé une première fois le "taser". En vain. La matraque sans succès. Et de nouveau le "taser". Mais l'homme était toujours aussi nerveux et menaçant pour les gendarmes, avec son scalpel à la main. Il a donc été décidé de le neutraliser avec ce tir à l'arme de poing. Un pistolet. Il a été touché au ventre. Les pompiers étaient déjà sur place pour les premiers secours. Il a été évacué vers l’hôpital d'Orthez par hélicoptère. 

Sur fond de rupture

Au départ, il y a une rupture. Plus tôt dans l'après midi, sa compagne lui a demandé de quitter le foyer à Lacadée. Il l'a inondée de SMS menaçants. Avec du chantage au suicide également. Elle l'a donc rejoint devant la maison pour tous d'Hagetaubin. Elle a appelé les pompiers en constatant son état de surexcitation. Qui eux mêmes ont prévenu les gendarmes de la brigade d'Arthez. La suite, on la connait.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess