Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Beaumont-sur-Sarthe désertée par les médecins

mardi 21 août 2018 à 20:04 Par Thomas Larabi, France Bleu Maine

Beaumont-sur-Sarthe n'a plus que quatre médecins généralistes. Le cinquième est parti à la retraite ce mardi. Ses patients sont dans le désarroi : les autres docteurs de la ville ne prennent plus de nouveaux patients, idem dans les villages alentours.

Déjà quatre médecins généralistes ont quitté Beaumont-sur-Sarthe cette année.
Déjà quatre médecins généralistes ont quitté Beaumont-sur-Sarthe cette année. © Radio France - Thomas Larabi

Beaumont-sur-Sarthe, France

Un quatrième généraliste quitte Beaumont-sur-Sarthe cette année. Le docteur Rossard part à la retraite, laissant derrière lui des patients démunis : les autres docteurs de la ville et des alentours ne prennent plus de nouveaux clients. 

"Là où il y a la mer et le soleil il y a des médecins. On en aura peut-être à Beaumont d'ici deux ou trois mille ans, quand le niveau de la mer aura assez monté" ironise le praticien, amer et se sentant presque coupable de partir à la retraite à bientôt 65 ans. 

Le cabinet du Docteur Rossard a fermé ses portes. Pendant quelques jours, il continue à renouveler des ordonnances. - Radio France
Le cabinet du Docteur Rossard a fermé ses portes. Pendant quelques jours, il continue à renouveler des ordonnances. © Radio France - Thomas Larabi

Pourtant les efforts ont été faits au niveau local : la ville s'est dotée d'une rutilante maison de santé en janvier dernier. Mais celle-ci est en partie vide.

Elle ne compte que quatre généralistes. Trop peu. Ils ne prennent plus de nouveaux patients, et pour les anciens les délais sont parfois d'un mois pour avoir un rendez-vous. 

Je vais appeler le SAMU pour rien et puis c'est tout"

Bernard Boucher est désemparé. Avec ses problèmes de cœur, il ne sait pas comment il va se soigner désormais. "A 88 ans, c'est difficile de me déplacer. Je vais devoir appeler le SAMU pour rien et puis c'est tout" regrette-t-il.

Le docteur Rossard a pourtant beaucoup tenté : avec ses confrères il reçoit des dizaines de stagiaires depuis 15 ans, pour des durées de six mois. Un seul s'est installé à Beaumont.  

Une pétition a déjà rassemblé 1500 signatures pour demander la venue de nouveaux médecins généralistes dans la ville.