Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bébé secoué aux Assises de la Mayenne : les photos du bonheur et de l'amour la veille du drame

-
Par , France Bleu Mayenne

Un homme de 24 ans est jugé aux Assises pour avoir secoué le bébé, âgé de 4 mois, de sa compagne. Des faits qui remontent à décembre 2015 à Laval. La fillette est aujourd'hui polyhandicapée. La première journée des débats a connu un moment très émouvant, quelques minutes éprouvantes également.

Cour d'Assises
Cour d'Assises © Radio France - Marc Bertrand

Ce sont les photos du bonheur. Les photos d'une petite vie qui commence, un bébé de 4 mois entouré d'amour, de joie. Ces photos vous glacent le sang. Elles sont diffusées sur les écrans de la salle d'audience. Un doux visage, des yeux brillants. Ces photos, elles ont été prises la veille du drame. Quelques heures plus tard, les pompiers, l'hôpital, un bébé dans le coma, des lésions neurologiques irréversibles.

Ce matin-là, à 8h, après le biberon, la mère laisse son nourrisson à son nouveau compagnon, la relation est récente. Elle va déposer ses autres enfants à l'école et faire des courses. Le jeune homme aurait alors, avec brutalité, secoué le bébé. Pourquoi ? Parce que la petite aurait fait un malaise. Il aurait voulu la réanimer en quelque sorte. Mais étrangement il ne prévient pas les secours. Quand la mère rentre, vers 10h, c'est trop tard.

Elle raconte à la barre, elle s'effondre en pleurs. Le bébé va rester dans le coma pendant 10 jours. Aucun médecin ne pense qu'il survivra. Il va vivre pourtant. La maman aura ce mot terrible pour décrire l'état de son enfant : "un légume". La fillette est aujourd'hui prise en charge dans un centre spécialisée à Tours. Elle est aveugle, elle ne peut pas manger seule, une petite vie brisée à jamais.

Ce vendredi matin, la cour d'Assises va entendre l'accusé. Puis les avocats de la défense et des parties civiles et l'avocate générale prendront la parole pour leurs plaidoiries. Le verdict du jury est attendu dans la journée. Le jeune homme risque jusqu'à 30 ans de prison. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess