Faits divers – Justice

Bébé secoué à Dijon : le jugement du père mis en délibéré au 27 novembre

Par Jacky Page et Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne jeudi 20 octobre 2016 à 18:35

© Maxppp - DR

Le procureur a requis deux ans d'emprisonnement dont 21 mois avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. Le père de famille est accusé d'avoir secoué son bébé âgé de deux mois. Sa femme qui l'accusait a retiré ses déclarations et n'est plus partie civile. Son avocat plaide la relaxe.

Les premiers faits remontent à octobre 2012 et se sont déroulés jusqu'en février 2013. Le père de famille est accusé d'avoir secoué son nourrisson. Son avocat plaide la relaxe. La mère qui était partie civile s'est elle rétractée et est revenue sur ses déclarations.

Une petite fille prématurée

La petite fille avait été confiée à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DASS), elle est retournée chez sa mère en mars dernier. Le bébé avait deux mois au début des faits, une enfant née prématurée de deux mois. Aujourd'hui âgé de 4 ans, elle ne présente pas de séquelles visibles. Des points de contrôle médicaux devront être effectués à 7 ans puis lors de la puberté pour vérifier qu'elle grandit correctement.

Le procureur a requis deux ans d'emprisonnement dont 21 mois avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. Le père ayant déjà fait trois mois de prison en préventive n'ira pas en prison si cette peine est retenue.

La décision est attendue pour le 27 novembre prochain.

Partager sur :