Faits divers – Justice

Bébé secoué : la nounou évoque un accident devant les Assises de la Sarthe

France Bleu Maine mercredi 12 février 2014 à 18:27 Mis à jour le mercredi 12 février 2014 à 18:38

Une assistante maternelle comparaît devant la cour d'assises de la Sarthe
Une assistante maternelle comparaît devant la cour d'assises de la Sarthe © Radio France - Noémie Bonnin

Une assistante maternelle comparaît depuis ce mercredi devant la cour d'assises de la Sarthe. Elle est jugée pour "violences ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner". Un bébé est mort après plusieurs mois de coma alors qu'il était sous sa responsabilité. Lors de la première journée de son procès, elle n'a pas apporté d'explications.

Accusée d'avoir provoqué la mort d'un enfant qu'elle gardait, l'assistante maternelle n'a pas expliqué ce qui s'était passé il y a trois ans à Terrehault, dans la Sarthe. A l'arrivée du bébé à l'hôpital, les médecins ont vite compris qu'il s'agissait d'un cas de "bébé secoué ". "Quand l'enfant arrive à l'hôpital, son état est grave ", a témoigné le pédiatre devant la cour. "Au vu des symptômes, j'ai pensé à l'hypothèse du bébé secoué ." 

L'ancienne nounou est restée impassible au moment du témoignages des parents et des témoins ce mercredi. Interrogée à son tour, elle a tenté de s'expliquer, sans vraiment convaincre le tribunal. "C'est difficile à expliquer, je ne sais pas moi ", s'est justifiée la jeune femme.

L'accusée nie tout acte de violence. "L e bébé a basculé quand je le changeais. Sa tête a un peu heurté le mur, j'ai dû le rattraper, ensuite il s'est évanoui ", a-t-elle expliqué. Pour la psychiatre interrogée, l'accusée ne montre aucun sentiment en rapport avec la souffrance des parents, et est plus préoccupée par son avenir. 

Le verdict doit être prononcé ce jeudi soir.