Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bègles : deux squats en feu après leur évacuation

mardi 31 juillet 2018 à 17:12 Par Edouard Marguier, France Bleu Gironde

Les pompiers ont dû intervenir mardi à Bègles pour un incendie qui s'est déclaré dans au moins un des deux squats évacués le matin même par la police.

Un fourgon de pompiers.
Un fourgon de pompiers. © Radio France - Oanna Favennec

Bègles, France

La fumée s'est vue jusqu'au centre-ville de Bordeaux. Le feu a pris en début d'après-midi mardi à Bègles (Gironde), près de l'arrêt de tramway Vaclav Havel. Il a brûlé des ordures et des pneus, selon les pompiers qui n'ont pas eu de difficulté pour l'éteindre. Cet incendie s'est déclaré dans au moins un des deux squats évacués le matin même par la police 166 et 170, rue Alexis Labro. Plusieurs caravanes sont aussi parties en fumée. La préfecture soupçonne les personnes évacuées d'avoir mis le feu avant de partir.

Le panache de fumée vu depuis le pont de pierres à Bordeaux (Gironde). - Aucun(e)
Le panache de fumée vu depuis le pont de pierres à Bordeaux (Gironde). - Claire Moins

Ces anciens locaux de Pôle emploi et de Lidl étaient "occupés de manière illégale par environ 70 ressortissants bulgares, albanais et kosovars, essentiellement des hommes seuls", explique la préfecture de Gironde dans un communiqué avant de se féliciter que "ces opérations se sont déroulées dans le calme" et que "les personnes évacuées ont pu quitter les lieux avec leurs affaires personnelles".

Trois personnes interpellées

Parmi les personnes présentes se trouvaient quatre familles avec enfants. Selon la préfecture, elles se sont vues "proposer une solution d’hébergement temporaire" mais deux l’ont refusé.  Trois squatteurs ont été interpellées pour une affaire judiciaire pour des faits commis en Dordogne. Les lieux ont été rendus à leurs propriétaires. "Ils ont immédiatement engagé les travaux de démolition", conclut la préfecture.