Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Belfort : 3 ans de prison ferme pour le braqueur du bureau-tabac le Fontenoy

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le tribunal judiciaire de Belfort a condamné ce mardi un SDF de 28 ans à 4 ans de prison, dont un an avec sursis, pour avoir braqué le bureau-tabac le Fontenoy à Belfort samedi après-midi. Deux salariés du commerce ont été menacés avec un couteau.

Le tribunal a retenu la récidive : le prévenu avait été condamné en 2011 pour trafic de stupéfiants
Le tribunal a retenu la récidive : le prévenu avait été condamné en 2011 pour trafic de stupéfiants © Radio France - Adeline Divoux

Un belfortain de 28 ans a été condamné ce mardi à 4 ans de prison, dont un avec sursis, par le tribunal judiciaire de Belfort pour avoir braqué le bureau tabac le Fontenoy, quartier de la Pépinière, à Belfort. Samedi après midi, deux salariés du commerce ont été braqués alors qu'ils se trouvaient avec des clients. Un SDF de 28 ans, client de l'établissement depuis quelques semaines, a alors utilisé un couteau et a menacé les salariés en mettant le couteau sous la gorge de l'un des salariés.  Le braqueur a récupéré quelques billets de la caisse avant de s'enfuir. Il a ensuite été poursuivi par deux clients a été interpellé par les policiers de la Brigade-Anti-Criminalité.

Un braqueur présenté comme déterminé 

Lors de l'audience, le sans domicile fixe s'est présenté en jogging, coiffé d'une crête iroquoise. Il est comme étourdi, sous médicaments. Il arrive difficilement à donner quelques explications, et dit "vivre chichement", dans la rue avec pour seul revenu le RSA. En conséquence il assure "avoir besoin d'argent". Pourtant, le client qui l'a poursuivi assure que le visage du braqueur à l'audience est totalement différent de celui qu'il a vu au moment des faits. Claude raconte alors comme il a vu le SDF "déterminé, je l'ai poursuivi en voiture, _j'ai jeté une poubelle sur lui_, et il continuait sa route, impossible de l'arrêter". Son avocate, Maître Quenot, estime qu'on a "frôlé la catastrophe ce jour-là, c'est un miracle qu'il n'y ait eu aucun blessé".

Une obligation de soins pour le SDF

L'avocat du SDF, Maitre Darey tente de "raisonner le tribunal (...) On vous présente mon client comme étant monstrueux, sanguinaire, un bandit détrousseur de grand chemin. Mais le braquage a duré à peine 17 secondes" poursuit l'avocat qui demande un peu de "clémence" face à un homme qui "aurait besoin d'une expertise psychiatrique". 

Le procureur de la République Xavier Allam, relève lui le niveau de dangerosité du prévenu et requiert 6 ans de prison dont 2 ans de sursis probatoire. Le tribunal judiciaire condamne le SDF à 4 ans de prison, dont 1 an avec sursis avec obligation de travailler et de se soigner. Le belfortain ne pourra plus entrer dans le bureau tabac et a interdiction d'entrer en contact avec les victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess