Faits divers – Justice

Belfort : dans le quartier des Résidences, des habitants en ont marre de voir des déchets voler par les fenêtres

Par Lorrain Sénéchal, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 18 mars 2015 à 7:32

Renée Cibil a pris des photos des déchets retrouvés quotidiennement au pied de l'immeuble
Renée Cibil a pris des photos des déchets retrouvés quotidiennement au pied de l'immeuble © Radio France - Lorrain Sénéchal

Cela fait dix ans, à en croire certains habitants du 3 rue Henri Dorey à Belfort, que plusieurs locataires jettent quotidiennement leurs ordures par les fenêtres. Cette grande tour HLM du quartier des Résidences est donc régulièrement entourée de détritus. Mais le bailleur Territoire Habitat a peu de moyens pour agir.

Des habitants du quartier des Résidences à Belfort sont confrontés à un problème de salubrité. Certains locataires de leur immeuble au 3, rue Henri Dorey, jettent régulièrement leurs déchets par les fenêtres. "On trouve de tout, des sacs-poubelle, des serviettes hygiéniques, des bouteilles en verre, etc. C'est tous les jours" , explique Lamia, qui habite depuis 9 ans dans cette grande tour.

"Dix ans que ça dure", selon une habitante

Plusieurs locataires de l'immeuble se réunissent régulièrement au sein d'une amicale. Renée Cibile, 79 ans, en est la présidente. Elle est "excédée de répéter toujours la même chose sans que rien change. Ca fait dix ans que ça dure"

HLM Déchets ENRO

Ce matin-là, le pourtour de l'immeuble est propre. En fait, c'est surtout le week-end que les poubelles et détritus sont visibles. Le bailleur Territoire Habitat, met les bouchées doubles en semaine pour nettoyer tant bien que mal. Selon la directrice des services de proximité chez Territoire Habitat, Claude-Françoise Saumier, "nous organisons des actions coup de poing pour nettoyer l'intérieur de l'immeuble avec des agents et des gardiens, y compris les parties qui devraient être faites par les locataires" .

HLM Déchets SON

Le problème, c'est que Territoire Habitat, n'a pas le pouvoir de la police. Les forces de l'ordre, quant à elles, ne peuvent pas vraiment intervenir sans un flagrant délit. Or, comme le rappelle Claude-Françoise Saumier, de Territoire Habitat, "quelqu'un qui jette des bouteilles en verre depuis sa fenêtre n'écrit pas son nom dessus" . Dans ces conditions, la seule solution proposée, c'est la mise en place d'un conseil de résident pour essayer de sensibiliser les voisins incivils.