Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Belfort : des lycéens en mode combat

jeudi 30 mars 2017 à 18:12 Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard

En avant, marche ! Plus de 80 lycéens belfortains ont participé ce jeudi au 2ème challenge inter-lycées organisé par la Délégation militaire du Territoire de Belfort. Différentes épreuves les ont initiés au mode de vie de l'armée. Les plus motivés pourraient même devenir réservistes.

Une descente en rappel de 35 mètres depuis la Tour de la Miotte
Une descente en rappel de 35 mètres depuis la Tour de la Miotte © Radio France - Hervé Blanchard

Belfort, France

Interrogation "presque" surprise ce matin pour 84 lycéens de Belfort. La journée de cours a été remplacée par une sortie sur le terrain, et pas n'importe quel terrain. Ils ont participé à la 2ème édition du challenge inter-lycées, organisé par la Délégation militaire du Territoire de Belfort. Tous les élèves de 1ère étaient volontaires et représentaient 7 établissements de la cité du Lion (Courbet, Condorcet, Diderot, Follereau, Notre-Dame des Anges, Saint-Joseph et Sainte-Marie). Il s'agissait de les initier à différentes activités militaires comme le tir à la carabine, le secourisme de combat, le lancer de grenades, la descente en rappel ou encore la ration de combat. Le tout dans un esprit ludique. Cette opération entre dans le cadre du plan de maintien Armée/Nation pour recruter d'éventuels réservistes.

"La descente en rappel ? Trop cool ! "- Emmanuel, élève de 1ère

De toutes les épreuves au programme de cette journée de découverte du monde militaire, c'est la descente en rappel qui a suscité le plus d'émotions parmi les participants. Du haut de la Tour de la Miotte, il fallait se laisser glisser 35 mètres plus bas, évidemment en toute sécurité et sous la surveillance des instructeurs. Une grande première pour tous ces lycéens, heureux d'avoir relevé le défi : "Au début, on a peur un peu mais après quand on descend, c'est génial" constate Emmanuel, élève en 1ère au lycée Follereau de Belfort. "Je n'avais jamais fait ça de ma vie et c'est franchement mieux que d'être en classe" renchérit Alizée. "Si c'est ça faire la guerre, je veux bien le faire tous les jours" ironise Eden.

"C'est trop haut, j'ai trop peur" - Camille

D'autres ont eu plus de mal à se "jeter" dans le vide. Camille, élève également de 1ère au lycée Follereau, est pétrifiée au moment de se laisser glisser le long de la Tour. Mise en confiance par ses instructeurs, elle parvient quand même à vaincre sa peur au bout de quelques minutes à peine grâce au conseil de Kevin, l'un des moniteurs :"Installe-toi comme si tu étais dans ton canapé, ne regarde pas en bas, et tout ira bien". Coaching gagnant.

"La ration de combat, ça vaut pas un MacDo"

Après l'effort, le réconfort. Comme tout bon soldat qui se respecte, tous les participants ont eu droit à leur ration de combat pour le repas de midi. Au menu : pommes de terre et sardines, place à la dégustation et là les avis divergent : "On dirait du bledichef, tu sais la nourriture pour bébé .. non ça va, ça se mange, mais pas tous les jours.... ça vaut quand même pas un Mac Do" peut-on entendre autour de la table improvisée sur l'herbe.

Quel délice cette ration de combat !!!! - Radio France
Quel délice cette ration de combat !!!! © Radio France - Hervé Blanchard

"Ces épreuves leur donnent confiance" - Audrey Thiry, enseignante

Plus sérieusement, ce challenge inter-lycées est très prisé des établissements du Territoire de Belfort. Les enseignants, qui participent aussi aux épreuves, y trouvent des bienfaits transposables ensuite en cours comme l'explique Audrey THIRY, enseignante de français au lycée Follereau de Belfort : "Quand on a une classe qui est capable de travailler en équipe, qui s'entend bien, nous ça nous permet de faire des choses plus intéressantes parce qu'on ne passe pas notre temps à régler des conflits. Ca leur apprend aussi la discipline et surtout ça leur prouve qu'ils sont capables de faire quelque chose dont ils ne se sentaient pas capables avant, et l'année du Bac c'est vraiment très important".

Audrey Thiry, enseignante en français au lycée Follereau de Belfort

Recruter de futurs réservistes

Du côté de l'armée, cette opération d'initiation au mode de vie militaire est également un excellent moyen de susciter les vocations. Cette journée s'inscrit dans le cadre du plan de maintien du lien Armée/Nation et "permet de repérer celles et ceux motivés pour rejoindre les rangs des réservistes de la nouvelle garde nationale" explique le Lieutenant-Colonel Pierre en charge de cette journée. Et le concept est semble-t-il porteur puisque l'an passé, pour la 1ère édition du challenge inter-lycées, 37 élèves sur les 84 participants, ont ensuite poussé l'expérience en tentant une Préparation Militaire Découverte. Enfin, pour la petite histoire, le lycée Condorcet succède cette année au lycée Courbet au palmarès de ce challenge.

Le Lieutenant-Colonel Petit, de la Délégation militaire du Territoire de Belfort

Le challenge inter-lycées/Armée : reportage de France Bleu Belfort-Montbéliard