Faits divers – Justice

«A Belfort des policiers ont 200 à 300 heures supplémentaires à poser, c’est inacceptable» : Sébastien Garcia

Par Sébastien Germain, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 14 octobre 2015 à 11:13

Sébastien Garcia, Syndicat Alliance
Sébastien Garcia, Syndicat Alliance - Sébastien Germain

Les policiers nationaux manifestent ce mercredi. Ils demandent plus de moyens humains et matériels au gouvernement

Ils font rarement des manifestations, c'est le cas ce mercredi les policiers nationaux sont dans la rue. Ils protestent contre le gouvernement. Un rassemblement a lieu dans toute la France et à Belfort ce mercredi midi devant le Tribunal de Grande Instance.

« On est obligé de manifester aujourd’hui »

Gardiens de la paix, officiers, commissaires, ils sont tous réunis ce mercredi pour une mobilisation unitaire, inédite depuis 2001. Le déclencheur de ce rassemblement est une fusillade en Seine Saint Denis. Un policier a été grièvement blessé par un détenu en fuite, il n’avait pas réintégré la prison après une permission de sortie. Christiane Taubira souhaite imposer une escorte pour certains détenus.

Pour Sébastien Garcia, secrétaire du Syndicat Alliance dans le Territoire de Belfort, cette agression est inacceptable : «On souffre d’un manque d’effectif. Y a un gros ras le bol suite à cette fusillade c’est pour cette raison que nous descendons dans la rue. »

« On fait des heures supplémentaires qui ne sont jamais payées »

Sébastien Garcia dénonce des conditions de travail insupportables : « Notre logiciel n’est pas opérationnel, on perd beaucoup de temps parce qu’il tombe en panne. Mais le plus compliqué c’est que nous faisons des heures supplémentaires qui ne sont pas payées. Elles s’accumulent et on ne récupère jamais. J’ai des collègues qui ont 200 à 300 heures supplémentaires à poser ».

Sébastien Garcia du syndicat Alliance