Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Belfort : la manifestation régionale des gilets jaunes interdite par la Préfecture

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La Préfecture de Belfort a pris deux arrêtés pour interdire la manifestation régionale de gilets jaunes annoncée ce samedi 27 avril à Belfort, en raison des menaces de troubles à l'ordre public.

Manifestation CGT et Gilets Jaunes à Belfort le 5 février 2019.
Manifestation CGT et Gilets Jaunes à Belfort le 5 février 2019. © Radio France - Wassilla Guittoune

Belfort, France

"Un appel à un rassemblement régional des gilets jaunes à Belfort est lancé ce samedi 27 avril 2019, avec la volonté manifeste pour nombre d’individus de commettre des actes violents", indique la Préfecture dans un communiqué. 

C'est le profil des manifestants qui inquiète principalement les autorités locales : "l’absence totale d’organisation et d’encadrement de cette manifestation, couplée aux motivations belliqueuses, font craindre des troubles à l’ordre public". 

Rassemblement interdit au péage

Toute manifestation est interdite de 12h à minuit "sur la voie publique dans le centre-ville et la vieille ville de Belfort, sur l’emprise autoroutière, les échangeurs 12 et 13 et sur la barrière de péage de Fontaine (jusqu’au lundi 29 avril)".

La Préfecture précise également que le stationnement sera interdit ce samedi place de la République et place d’Armes à Belfort. Deux arrêtés ont également été pris pour interdire la vente de carburants, d'alcools et produits inflammables.

Amende de 4ème classe en cas de participation

La Préfecture rappelle qu'organiser une manifestation sans déclaration ou un rassemblement ayant été interdit est passible de 6 mois de prison et 7.500 euros d'amende. Participer à une manifestation interdite vous expose à une contravention de 4ème classe pouvant aller de 90 à 375 euros d'amende.

C'est au moins la troisième fois depuis le début de l'année qu'un rassemblement de gilets jaunes est interdit à Belfort sur arrêté préfectoral. Une telle interdiction avait déjà été déclarée le 18 janvier et le 22 février.