Faits divers – Justice

Belfort : série de plaintes pour propos islamophobes

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard samedi 19 octobre 2013 à 17:28

Capture d'écran vidéo Moustafa Mansour
Capture d'écran vidéo Moustafa Mansour © Moustafa Mansour

La présidente de "Résistance Républicaine", une association anti-islam, est visée par une série de plaintes l'accusant d'avoir tenu des propos islamophobes mardi à Belfort, en marge de la fête de l'Aïd el-Kébir.

A Belfort, pendant les trois jours de la fête musulmane de l'Aïd-el-Kébir, un abattoir mobile a été installé place Robespierre pour faire face au manque de capacité dans les abattoirs de l'aire urbaine. Un immense chapiteau qui a fait largement polémique.

"Allez prier chez vous."

C'est en marge de l'ouverture de cet abattoir mobile que le ton est monté, mardi matin, entre les musulmans venus faire abattre leurs moutons et des manifestants. "Allez prier chez vous, manger hallal chez vous" a -t-on pu entendre.

Clash islam belfort

C'est Christine Tasin, présidente de "Résistance Républicaine", une association anti-islam, qui est aujourd'hui visée par plusieurs plaintes. "Je défends la haine de l'islam et j'en suis fière" disait-elle aux musulmans présents autour de l'abattoir. "L'islam est une saloperie " a-t-elle surenchéri.

"On fait ça justement pour éviter les abattages sauvages."

Au bout d'une heure, les sympathisants d'extrême droite ont finalement quitté les lieux. Un incident sans importance pour Demba N'Diaye, président de l'association gestion d'abattoir temporaire pour le Territoire de Belfort. L'essentiel pour lui est que les musulmans puissent enfin pratiquer leur religion dans de bonnes conditions dans l'aire urbaine. Il remercie la préfecture d'avoir donné son accord.

Abattoir islam belfort bob

Demba N'diaye : "Justement, l'abattoir permet de faire les choses biens."  

Moustafa Mansour, vice-président de la CRI, la coordination contre le racisme et l'islamophobie du Territoire de Belfort, a filmé l'altercation verbale entre Christine Tasin et Olivier Benamirouche, responsable de la CRI pour le Territoire de Belfort: