Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Belfort : son interpellation tourne mal, il blesse sept policiers

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un homme a été condamné ce vendredi à six mois de prison ferme après une soirée qui avait dégénéré au bar des marronniers à Belfort. Ivre, il avait menacé et agressé plusieurs policiers lors de son interpellation.

Une voiture de la police nationale (photo d'illustration)
Une voiture de la police nationale (photo d'illustration) © Radio France - Marc Bertrand

A Belfort, un homme d'une trentaine d'années a été condamné à six mois de prison ferme ce vendredi, après une soirée qui avait dégénéré mercredi soir au bar des marronniers, sur la place d'Armes. Ivre, il avait agressé une cliente de l'établissement, ainsi que la serveuse qui n'avait pas voulu lui servir à boire.

Lors de l'arrivée des policiers, l'homme s'était alors montré violent et menaçant. Sept policiers avaient été blessés durant l'intervention, touchés à la jambe et à l'abdomen. En garde à vue, l'homme avait refusé de se soumettre à un test d'alcoolémie.

Peine sous bracelet électronique

Jugé en comparution immédiate ce vendredi, le trentenaire a été condamné à six mois de prison ferme et trois mois avec sursis probatoire d'une durée de deux ans. Il pourra purger sa peine avec un bracelet électronique. 

Le prévenu, défavorablement connu des services de police, a expliqué à l'audience être au chômage après avoir perdu son emploi durant la crise sanitaire. Il devra se soumettre à une obligation de soins pour son addiction à l'alcool.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess