Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Belfort: un homme de 35 ans soupçonné de viols et d'agressions sexuelles

jeudi 29 mars 2018 à 18:19 Par Isabelle Rolland et Wassila Guittoune, France Bleu Belfort-Montbéliard

Un homme a été interpellé, ce mardi à son domicile belfortain. Il est soupçonné de viols et d'agressions sexuelles. Les faits remontent pour certains à plus de 10 ans.

L'homme a été interpellé ce mardi à son domicile - Illustration
L'homme a été interpellé ce mardi à son domicile - Illustration © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Belfort, France

Un homme de 35 ans a été interpellé par les policiers, ce mardi. Ce luthier de Belfort est soupçonné de viols et d'agressions sexuelles. 

Les faits remontent à la période 2007-2009 et à 2015. Les victimes sont deux jeunes filles de 10 et 18 ans lors des faits. Elles amenaient leur violon à ce luthier pour les faire réparer.  C'est dans son atelier que les agressions se seraient déroulées, et à plusieurs reprises pour la petite fille de 10 ans, selon la police. A l'époque des faits, elles avaient signalé avoir été victimes de violence, mais étaient incapables de mettre des mots sur ce qu'elles avaient vécu. Ce n'est que récemment qu'elles se sont confiées, entraînant l'ouverture d'une enquête. Ce Belfortain a été présenté jeudi soir au pôle de l'instruction à Montbéliard en vue d'une possible mise en examen et placement en détention dans les prochaines heures.

Les policiers pensent qu'il pourrait y avoir d'autres victimes dans cette affaire.