Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bellechaume retrouve un commerce de proximité

-
Par , France Bleu Auxerre

Un café multiservices vient d'ouvrir à Bellechaume (Yonne). La municipalité et un programme de l'association Groupe SOS ont permis à Véronique Pezin, un temps commerçante à Auxerre, de prendre la gérance de ce café de village qui était fermé depuis trois ans.

Véronique Pezin gère ce café multiservices à Bellechaume (Yonne)
Véronique Pezin gère ce café multiservices à Bellechaume (Yonne) © Radio France - Thierry Boulant

Bellechaume, dans l'Yonne, a retrouvé son café. L'établissement était fermé depuis trois ans. Mais depuis le 3 avril, ce multiservices est ouvert dans ce village du Brienonnais de 440 habitants. Pour le moment, crise sanitaire oblige, le comptoir est fermé, mais les Bellechaumiers peuvent déjà profiter de l'épicerie, du dépôt de pain, et de la vente de plat à emporter.

Le  programme 1000 cafés à la rescousse

C'est Véronique Pezin, qui gère tout ça. Cette Icaunaise de 52 ans, s'est lancé dans l'aventure avec enthousiasme après avoir été à la tête d'un établissement de restauration rapide à Auxerre, pendant plusieurs années. Elle a été épaulée par le Groupe SOS, une entreprise sociale et solidaire, et son programme 1.000 cafés. Un soutien précieux : "Ils m'ont aidé pour monter mon dossier avec la mairie, pour les démarches administratives ou encore pour trouver, pour l'eau, le gaz  et l'électricité, les prestataires les moins chers", explique Véronique.

 Le comptoir est fermé mais les Bellechaumiers peuvent déjà profiter de l'épicerie , du dépôt de pain, et de la vente de plat à emporter.
 Le comptoir est fermé mais les Bellechaumiers peuvent déjà profiter de l'épicerie , du dépôt de pain, et de la vente de plat à emporter. © Radio France - Thierry Boulant
Véronique Pezin cuisine des plats à emporter et des desserts pour ses clients
Véronique Pezin cuisine des plats à emporter et des desserts pour ses clients © Radio France - Thierry Boulant

Un investissement important de la commune

L'association lui a aussi fait un prêt de 25.000 euros pour le mobilier du bar et pour sa trésorerie. La mairie de Bellechaume, a elle aussi tout fait pour que ce commerce retrouve une vie.  La commune a investi 160.000 euros pour acheter le bâtiment et y faire des travaux de remise aux normes.

"L'objectif premier, c'est de redonner de la vie au village", détaille le maire, Jean-Luc Delagneau, "un café est important dans une petite commune. Dès qu'il y a une cérémonie, une réunion  ou  une animation,  les gens se retrouvent au café. Ça permet de discuter entre nous, et là, il n'y en avait plus, ça manquait. C'est ce que nous disaient les villageois. Et puis c'est quand même mieux d'acheter sa baguette de pain avec quelqu'un en face, plutôt qu'à un distributeur", conclut-il. Deux nouveaux cafés multiservices devraient ouvrir dans l'Yonne d'ici la fin de l'année à Bassou et Sommecaise grâce au programme "1000 cafés".

Ce café était fermé depuis 3 ans. Il revit.
Ce café était fermé depuis 3 ans. Il revit. © Radio France - Thierry Boulant

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

-
- © Radio France

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess