Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bergerac : il s'exhibait dans la rue devant des collégiennes

dimanche 8 octobre 2017 à 19:30 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Un habitant du Bergeracois a été arrêté par la police vendredi 6 octobre alors qu'il venait de s'exhiber devant deux jeunes filles. Depuis le mois d'avril, 10 plaintes avaient été enregistrées.

Les policiers ont arrêté l'homme en flagrant délit.
Les policiers ont arrêté l'homme en flagrant délit. © Maxppp - Maxppp

Les jeunes collégiennes bergeracoises qui depuis quelques mois tombaient nez-à-nez avec un exhibitionniste peuvent être rassurées. Il a été interpellé ce week-end. Vendredi 6 octobre, la police de Bergerac a en effet arrêté un homme qui venait d'exhiber ses parties génitales devant deux jeunes filles de 11 et 13 ans.

Dix plaintes recensées depuis le mois d'avril

L'homme de 36 ans a été pris en flagrant délit par la police car il était pisté. Depuis le mois d'avril, le commissariat a enregistré 10 plaintes d'adolescentes. Elles disaient toutes avoir subi les exhibitions sexuelles d'un homme dans le quartier du collège Henri IV ou dans le secteur de l’hôpital. Vendredi vers 17h30 le trentenaire a été arrêté rue Barat. Placé en garde à vue, il a d'abord nié, mais après avoir été confronté à ses victimes, il aurait tout avoué, sans pour autant donner des explications très claires à ses actes. Présenté au parquet ce dimanche, l'homme a été placé sous contrôle judiciaire et obligation de soins en attendant son procès en février prochain.