Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bergerac : une femme enceinte et une adolescente frappées dans la rue par un inconnu

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme était convoqué en comparution immédiate au tribunal de Bergerac ce vendredi matin. Mercredi après-midi, dans le centre-ville bergeracois, ivre, il a frappé et insulté une femme enceinte et une adolescente. Récidiviste, il a été placé en détention provisoire dans l'attente de son procès.

Convoqué devant le tribunal en comparution immédiate, l'agresseur a demandé un délai pour préparer sa défense. Placé en détention provisoire, il sera jugé le 8 avril prochain.
Convoqué devant le tribunal en comparution immédiate, l'agresseur a demandé un délai pour préparer sa défense. Placé en détention provisoire, il sera jugé le 8 avril prochain. © Radio France - Noémie Philippot

La jeune femme de 22 ans, enceinte, a les traits fatigués lorsqu'elle entre dans la salle d'audience. Un peu après, l'adolescente de 17 ans s'avancejusqu'au banc du premier rang en boitant, marque de la violence des coups. 

Un homme de 42 ans les a agressées mercredi après-midi dans une rue commerçante de Bergerac. Il a trop bu et les frappe avec un manche de parapluie en bois. Il insulte l'adolescente de "sale pute" et lance à l'intention des deux femmes : "Il me faut deux filles, j'ai envie de tirer mon coup." L'adolescente a cinq jours d'Incapacité Totale de Travail (ITT), la future mère en a 30. L'agresseur et les victimes ne se connaissent pas du tout. 

L'agresseur déjà condamné pour avoir frappé des femmes

Ce vendredi matin à la barre du tribunal de grande instance de Bergerac, l'homme est nonchalant. Baskets et pantalon noirs, doudoune bleu marine et beige, il a davantage l'air d'un grand adolescent que d'un adulte, seuls quelques cheveux gris sur les tempes trahissent son âge. Le président du tribunal récapitule les faits, et parmi les circonstances aggravantes : la grossesse de la femme de 22 ans est bien visible.  

En 2011, ce Périgourdin a déjà été condamné à Mont-de-Marsan pour des faits similaires à six mois d'emprisonnement. Lorsque le président lui donne la parole, il demande un délai pour préparer sa défense

Il va récidiver sans aucun doute, parce qu'il n'arrête pas !" lance le procureur lors de son réquisitoire.

En attendant son procès, le procureur requière la détention provisoire : "Il va récidiver sans aucun doute, parce qu'il n'arrête pas ! Il multiplie les incivilités et les délits !"L'avocate de l'agresseur plaide plutôt pour le contrôle judiciaire, avec une surveillance électronique, car "la détention n'a pas été constructive", et cela interromprait les soins que l'homme suit pour alcoolisme. Elle met aussi en avant des versions contradictoires concernant les faits du mercredi 30 janvier à Bergerac. 

Après un peu plus de 20 minutes de délibération, le tribunal se prononce en faveur de la détention provisoire. Le procès aura lieu le 8 avril prochain. Un soulagement "psychologique" pour l'avocate de l'une des victimes, d'autant que ce délai laisse du temps pour des examens médicaux complémentaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu