Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bernard Cazeneuve en visite à Dijon

jeudi 24 novembre 2016 à 15:05 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Le ministre de l'intérieur est attendu ce vendredi en Côte-d'Or. Le ministre inaugure la nouvelle école de gendarmerie sur l'ancienne Base aérienne de Dijon - Longvic.

Bernard Cazeneuve, "homme de poids du dispositif Hollande", a reçu le soutien du président de la République
Bernard Cazeneuve, "homme de poids du dispositif Hollande", a reçu le soutien du président de la République © Radio France - Jacqueline Fardel

Dijon, France

Ouverte cette rentrée 2016, la création de l'école de gendarmerie de Dijon avait été annoncée en juillet dernier par le ministre de l'intérieur. C'est donc en toute logique que le ministre de l'intérieur vient l'inaugurer ce vendredi 25 novembre. Le ministre va présenter à cette occasion l’antenne du GIGN et du PSIG. Cette visite de Bernard Cazeneuve sera relativement courte. Le début de la cérémonie est en effet prévue à 11H et Bernard Cazeneuve prononcera une allocution vers midi avant de partir pour le Gard où le Ministre de l’Intérieur accompagnera le Président de la République à la République. Ils y sont attendus pour une cérémonie de fin de scolarité des 239ème et 240ème promotions de gardiens de la paix de l’Ecole nationale de Police de Nîmes

L"école de gendarmerie de Dijon-Longic, issue des attentats

Lors de l'annonce de l'implantation d'une école de gendarmerie à Longvic, Bernard Cazeneuve avait rappelé que la moitié des écoles de gendarmerie " avaient été supprimées ces dernières années dans le cadre de la révision générale des politiques publiques."

Dans son discours, le ministre avait expliqué : "nous avons décidé, au lendemain des attentats de janvier, d'augmenter encore la capacité des forces de sécurité par la création de 1.500 emplois au sein des services de renseignement, à la direction générale de la sécurité intérieure, mais pas seulement, également le service de renseignement territorial avec 500 postes supplémentaires, dont un certain nombre créés dans la gendarmerie"

Cette nouvelle école de sous-officiers a pour mission de former 600 élèves par an et emploiera 200 personnels permanents.

Après la défense, l'intérieur.

La création de l'école de gendarmerie a été annoncée en octobre 2013 dans le cadre de la Loi de programmation militaire. Elle faisait suite à la décision de fermer la BA 102 et de transférer le commandement des forces aériennes vers la BA 106 de Bordeaux-Mérignac, et celle de l'escadron de formation des commandos de l'air vers la BA 115 d'Orange-Caritat... L'escadron de transport a lui été transféré vers la BA 106 et la BA 107 de Vélizy-Villacoublay.

Le maire PS de Dijon, François Rebsamen, à l'époque en place au gouvernement en tant que ministre du travail, s'était félicité de cette "solution pérenne pour revitaliser le site". "