Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bernard Cazeneuve lance un plan contre le trafic d'armes

vendredi 13 novembre 2015 à 8:43 Par Julie Guesdon, France Bleu

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce vendredi l'instauration d'un plan pour lutter contre le trafic et la prolifération des armes à feu en France.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve © Maxppp

Le ministre français de l'Intérieur annonce dans une interview publiée vendredi par Le Parisien (accès payant) un plan contre le trafic et la prolifération des armes à feu en France, dont la mise en place d'un nouveau fichier national d'identification balistique. 

"Ce trafic alimente et supporte d'autres formes de criminalité comme les règlements de comptes et les trafics de stupéfiants", souligne Bernard Cazeneuve, qui fait également état d'une "porosité avec le terrorisme""Lutter contre le trafic d'armes c'est donc s'attaquer aussi aux autres formes de criminalité qui s'enkystent et gangrènent la vie de nos quartiers", ajoute-t-il. 

Mieux encadrer la détention d'armes à feu

Les mesures que le ministre de l'Intérieur devait détailler plus tard dans la journée visent notamment à mieux encadrer la détention d'armes en France. Pour ce faire, Bernard Cazeneuve a annoncé des opérations de contrôle ciblées dès vendredi, la création d'un service national de coordination au ministère de l'Intérieur début 2016 et un renforcement des capacités de renseignement sur la circulation des armes, ainsi qu'un alourdissement des peines, également l'an prochain. 

Le nouveau fichier national d'identification balistique, opérationnel en 2016, permettra des comparaisons plus efficaces, espère le ministre, selon qui les systèmes répertoriant les armes trouvées dans le cadre d'affaires judiciaires seront unifiés pour faciliter les recoupements. L'accent sera par ailleurs mis sur l'étude des filières transfrontalières et sur la surveillance d'internet, des clubs de tir et des armureries.