Faits divers – Justice

Bernard Squarcini mis en examen pour trafic d'influence et détournement de fonds publics

Par Géraldine Houdayer, France Bleu mercredi 28 septembre 2016 à 19:28

Bernard Squarcini, surnommé "le squale", est rattrapé par la justice
Bernard Squarcini, surnommé "le squale", est rattrapé par la justice © AFP - François Guillot

Bernard Squarcini, l'ancien directeur du renseignement intérieur, est mis en examen, ce mercredi 28 septembre, pour trafic d'influence, détournement de fonds publics et violation du secret. Après sa garde à vue, il a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

Bernard Squarcini, l'ancien directeur du renseignement intérieur, a été mis en examen, ce mercredi 28 septembre, pour trafic d'influence, détournement de fonds publics et violation du secret, après deux jours de garde à vue.

Laissé libre sous contrôle judiciaire

L'ancien responsable policier a été laissé libre sous contrôle judiciaire. "Il peut néanmoins poursuivre son activité", a dit Patrick Maisonneuve, son avocat, à l'agence Reuters. Un fonctionnaire de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) devait être également présenté à un juge d'instruction dans ce dossier, a précisé une source judiciaire. Deux cadres de la sécurité du groupe LVMH avaient également été placés en garde à vue dans cette enquête, ainsi que l'ex-patron de la police judiciaire parisienne Christian Flaesch. Leurs trois gardes à vue ont été levées mardi soir avec convocations devant un juge à des dates ultérieures.

Ses réseaux mis au service de son cabinet privé ?

Cette enquête, qui vise des faits de trafic d'influence, a été ouverte en marge de l'information judiciaire sur les accusations de financement, par la Libye, de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. En juin dernier, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire visant Bernard Squarcini pour des soupçons de trafic d'influence liés à ses activités de consultant. La justice le soupçonne d'avoir mis ses réseaux au sein de la police au service de son cabinet Kyrnos, fondé en 2013 après son départ de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur.

Partager sur :