Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bernard Tapie visé par une information judiciaire pour fraude fiscale

-
Par France Bleu

Une information judiciaire a été ouverte en septembre dernier contre Bernard Tapie, a-t-on appris ce jeudi. L'homme d'affaires est soupçonné de tenter d'échapper aux poursuites fiscales en France. Il tenterait de répartir ses revenus dans diverses structures à travers le monde. Il minorerait également ses résultats.

Bernard Tapie
Bernard Tapie © Maxppp

L'ouverture de l'information judiciaire a eu lieu le 13 septembre dernier, mais son existence n'a été confirmée que ce jeudi par une information judiciaire. Bernard Tapie est soupçonné de vouloir organiser son insolvabilité, en minorant ses résultats ou en transférant des fonds.

Dans le cadre de l'affaire de l'arbitrage Tapie-Crédit Lyonnais, l'Etat et les structures chargées de gérer le passif du Crédit Lyonnais veulent récupérer les 403 millions d'euros, soit la somme attribuée à Bernard Tapie à l'issue de l'arbitrage en sa faveur. Une grande partie de ses biens a d'ores et déjà été saisie. Si l'homme d'affaires était déclaré insolvable, il n'aurait pas à payer.

Une "mesure d'intimidation " pour Tapie

Le ministère des Finances a porté plainte : le juge du pôle financier Serge Tournaire soupçonnerait donc Bernard Tapie de minorer ses résultats ou de transférer des fonds, pour être considéré comme insolvable. Ainsi, le 25 juillet dernier, un virement de 1,8 million d'euros a été saisi alors que Bernard Tapie tentait de le transférer vers Hong-Kong. Selon le businessman, il s'agirait d'un montant destiné à payer le personnel de ses filiales à l'étranger.

Début août, le tribunal administratif de Paris a rejeté un recours de Bernard Tapie et de son épouse. Ils réclamaient en référé l'annulation de 15 millions d'euros d'arriérés d'impôts. Interrogé ce jeudi par l'AFP, il a dépeint cette information judiciaire comme une "mesure d'intimidation " qui ne "l'atteint pas ". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess