Faits divers – Justice

Bertrand Cantat a perdu son procès contre l'ancien compagnon de sa femme

Par Yves Maugue et France Bleu, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 14 octobre 2016 à 18:19 Mis à jour le vendredi 14 octobre 2016 à 19:34

C'est cet article de VSD que contestait Bertrand Cantat.
C'est cet article de VSD que contestait Bertrand Cantat. - © VSD

François Saubadu avait mis en cause l'ancien leader du groupe Noir Désir dans le suicide de Krisztina Rady à leur domicile de Bordeaux en 2010. Bertrand Cantat avait intenté un procès en diffamation. Le tribunal, qui s'est prononcé ce vendredi, ne lui a pas donné raison.

L'attaque était violente. Dans cet article paru le 21 août 2013 dans le magazine VSD, François Saubadu parlait de la "terreur psychologique" que Bertrand Cantat exerçait selon lui sur Krisztina Rady. Il s'interrogeait sur les véritables raisons du suicide de son ancienne petite amie. Il parlait de moments de violence de la part du chanteur sorti de prison en 2008 après le meurtre de l'actrice Marie Trintignant. Il évoquait "un grand manipulateur, capable d'accès de violence et doté d'une force inouïe".

Les "limites admissibles de la liberté d'expression"

Bertrand Cantat avait décidé de poursuivre François Saubadu pour diffamation. D'autant qu'il a été totalement mis hors de cause par la justice dans la mort de Krisztina Rady. Mais le tribunal correctionnel de Paris ne l'a pas suivi. Dans son délibéré prononcé ce venrdedi, le tribunal estime que François Saubadu n'a pas dépassé "les limites admissibles de la liberté d'expression pour une personne impliquée" dans cette affaire. Les parents de Krsztina Rady ont également été déboutés par le tribunal ce vendredi. Ils avaient attaqué François Saubadu et VSD pour un passage de l'article où ils étaient mis en cause, accusés de ne pas agir devant la justice alors qu'ils avaient en leur possession un enregistrement audio démontrant la détresse de leur fille.

Partager sur :