Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Besançon : déploiement de forces de l'ordre impressionnant à Planoise

mercredi 6 mars 2019 à 15:22 Par Marie-Coralie Fournier, France Bleu Besançon

Une opération est en cours ce mercredi après-midi dans le quartier de Planoise à Besançon. Les policiers, CRS et gendarmes ont déployé des moyens importants, pour une enquête relevant de la police judiciaire.

Les policiers et CRS sont mobilisés autour d'une barre d'immeuble.
Les policiers et CRS sont mobilisés autour d'une barre d'immeuble. © Radio France - Dimitri Imbert

Rue de Picardie, Besançon, France

Les forces de l'ordre sont mobilisées dans le quartier de Planoise, rue de Picardie, ce mercredi après-midi à Besançon, avec des moyens impressionnants : une centaine d'agents, pour une action conjointe des policiers, CRS et gendarmes, avec également une équipe cynophile.  

Quinze cars de CRS et au moins quatre véhicules de police sont déployés. Cette mobilisation se concentre autour d'une barre d'immeuble, à l'intérieur de laquelle les agents mènent des perquisitions. Il pourrait s'agir d'un coup de filet dans le milieu des stupéfiants.

Ces forces de l'ordre agissent sur demande du parquet de Besançon, dans le cadre d'une commission rogatoire, pour une enquête relevant de la police judiciaire.

L'action est menée à la fois par les policiers, les gendarmes et les CRS. - Radio France
L'action est menée à la fois par les policiers, les gendarmes et les CRS. © Radio France - Dimitri Imbert