Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Besançon : le meurtrier présumé d'un videur du Styl est mis en examen pour homicide volontaire

-
Par , , France Bleu Besançon, France Bleu

Le meurtrier présumé du videur tué le week-end dernier devant la boîte de nuit bisontine Le Styl est mis en examen pour "homicide volontaire". Il s'est rendu de lui-même à la police 48 heures après l'agression mortelle.

Les hommages se multiplient devant la boite de nuit Le Styl où un vigile de l'établissement a été mortellement poignardé
Les hommages se multiplient devant la boite de nuit Le Styl où un vigile de l'établissement a été mortellement poignardé © Radio France - Noémie Philippot

Le meurtrier présumé du videur du Styl est mis en examen pour "homicide volontaire". Il aurait porté le coup de couteau qui a coûté la vie au vigile de la boîte de nuit du centre-ville de Besançon. L''homme s'était rendu de lui-même à la police, dans la nuit de lundi à mardi, accompagné de son avocat.

Le drame s'est joué en deux temps. D'abord, le videur refuse l'entrée de la boîte de nuit à un client. "Les images de la vidéosurveillance montrent que cette explication s'est déroulée dans le calme", explique Edwige Roux-Morizot, la procureure de la République de Besançon. Tout dégénère lorsque le client mécontent rameute une bande d'amis. Sont-ils cinq, six ou sept ? La vidéosurveillance ne permet pas de l'établir clairement. En revanche, ce qui est sûr, selon la procureure, c'est que les jeunes gens encerclent le vigile. Le client éconduit lui assène un coup de poing. La victime reçoit ensuite d'autres coups très violents avant d'être poignardée à la cuisse puis au coeur, blessure qui lui sera fatale.

La procureure précise que ce n'est pas le client mécontent qui a porté les coups de couteau mortels mais un de ses amis. Il s'agit d'un jeune homme de 24 ans, déjà condamné pour des affaires de petite délinquance. Il a choisi de garder le silence tout au long de sa garde-à-vue. Il a été placé en détention provisoire. Les autres personnes impliquées dans l'agression sont toujours recherchées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess