Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Besançon: trois des auteurs présumés des agressions homophobes du parc Micaud écroués

-
Par , France Bleu Besançon

Les six personnes, soupçonnées d'être les auteurs des agressions homophobes cet été au parc Micaud à Besançon, ont été mises en examen ce mercredi soir pour violences en réunion commises en raison de l'orientation sexuelle. Trois d'entre elles ont été placées en détention provisoire.

Le nouveau procureur de la république de Besançon, Etienne Manteaux
Le nouveau procureur de la république de Besançon, Etienne Manteaux © Radio France - David Malle

Besançon, France

A Besançon, les six jeunes, soupçonnés d'être les auteurs des agressions homophobes cet été au parc Micaud, ont été mis en examen ce mercredi soir pour violences en réunion commises en raison de l'orientation sexuelle. Trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire, conformément à ce qu'avait requis le parquet. Les trois autres ont été placés sous contrôle judiciaire. Mais l'un d'eux, un mineur, sera placé dans une structure éducative en dehors du département du Doubs.  

Les auteurs présumés sont âgés de 15 à 19 ans

Cet été, huit personnes ont été frappées et pour certaines insultées, dans ce parc bisontin connu pour être la nuit un lieu de rencontre. L'une des huit victimes a formellement reconnu trois de ses agresseurs parmi les six interpellés.

Ces six jeunes âgés de 15 à 19 ans nient les faits qui leur sont reprochés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu