Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Besançon : trois mères condamnées parce que leurs enfants ont trop séché les cours

mardi 11 septembre 2018 à 19:42 - Mis à jour le mercredi 12 septembre 2018 à 7:23 Par Laurine Benjebria, France Bleu Besançon et France Bleu

L'absentéisme scolaire injustifié s'invite au tribunal de police de Besançon. Trois mamans étaient convoquées ce mardi parce que leurs enfants ont été absents de nombreuses fois en cours, et sans justifier leurs absences. Elles ont écopé d'amendes s'élevant respectivement à 150, 250 et 300 euros.

Le tribunal de police de Besançon - Photo d'illustration
Le tribunal de police de Besançon - Photo d'illustration © Radio France - France Bleu Besançon

Besançon, France

Trois mères de famille au tribunal ce mardi parce que leurs enfants ont trop séché les cours. C'est la deuxième fois cette année que l'absentéisme scolaire injustifié s'invite au tribunal. Ce mardi, trois mamans étaient donc convoquées au tribunal de police de Besançon au motif d'absentéisme scolaire injustifié. Une seule d'entre elles s'est présentée. 

Il ne s'agit pas d'absences occasionnelles. On parle de 32 journées d'absence en 7 mois pour cet adolescent de 14 ans, et de 83 pour un autre de 13 ans ! Et encore, les chiffres vont augmenter, car depuis la rentrée, cet adolescent de 14 ans n'est allé que deux fois au collège. 

Avant de passer par la case tribunal, le parquet a convoqué sa mère à un stage de responsabilité parentale avec l'UDAF (Union Départementale des Associations Familiales). Mais cette mère d'origine kosovare ne s'y est pas rendue, d'où sa convocation au tribunal de police ce mardi. Lors des stages de septembre 2017 et mars 2018, quatre parents étaient convoqués pour parler d'abord en groupe avec un travailleur social et un psychologue, puis en rendez-vous individuel. Il s'agit de rappeler la réglementation, les conséquences de l'absentéisme pour l'enfant, etc.

Lors de l'audience ce mardi, tête baissée, la maman kosovare explique être suivie par un médiateur et une assistante sociale, mais que rien n'y fait. Son fils refuse d'aller à l'école car ses camarades de classe se moquent de son surpoids : 120 kilos à 14 ans.  

Face à ces chiffres, le tribunal est stupéfait et la juge s'emporte : "Mais vous envisagez de le faire suivre par un médecin nutritionniste ? Vous mettez en danger sa santé et son avenir professionnel". Réponse de la mère, manifestement peinée, "je lui donne à manger des salades pendant 3 ou 4 jours, puis ça ne lui suffit plus et il pleure". 

L'argument ne convainc pas le procureur qui requiert 400 euros d'amende. La juge est plus clémente : elle la condamne à une amende de 150 euros. Les deux autres mères, jugées en leur absence toujours pour cet absentéisme scolaire injustifié, ont écopé respectivement de 250 et 300 euros d'amende.