Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Besançon : un conducteur ouvre le feu sur un camion

dimanche 2 septembre 2018 à 10:21 Par Laurine Benjebria et Lisa Guyenne, France Bleu Besançon et France Bleu

Une scène improbable ce samedi matin dans la zone commerciale de Chateaufarine à Besançon. Un automobiliste mécontent a ouvert le feu sur un semi-remorque avec son livreur à bord sans faire de blessé.

Photo d'illustration
Photo d'illustration - Google Street View

Besançon, France

C'est une livraison dont se souviendra à vie un chauffeur routier. Ce samedi matin, aux alentours de 5h30, l'homme roule dans la zone commerciale de Chateaufarine pour livrer de la marchandise chez Leroy Merlin. Arrivé en avance, il décide de stationner devant le magasin pour patienter jusqu'à l'ouverture à 6h. C'est à ce moment-là qu'approche une voiture et que démarre la scène improbable. 

Gêné par le camion, l'automobiliste se retrouve dans l'impossibilité de passer et de poursuivre son chemin. Vraisemblablement, l'homme, un Français domicilié en Suisse, était ivre au moment des faits. Le ton monte entre les deux hommes qui sont toujours au volant de leurs véhicules respectifs. 

Deux coups de feu tirés sur le camion

Selon le routier, l'automobiliste mécontent tire alors deux coups de feu dans la direction de sa cabine. Paniqué, il décide de lever le camp en toute vitesse. Et dans sa précipitation, il emboute une partie de la voiture. Une version légèrement différente de celle de l'auteur présumé des coups de feu. Celui-ci assure au contraire aux policiers avoir agi en "légitime défense". Il explique avoir tiré uniquement après que le camion ait embouti son véhicule. De ces deux versions, les policiers penchent plutôt vers celle du conducteur du semi-remorque.

Les deux hommes fuient la scène. Une fois en sécurité, le chauffeur du poids lourd appelle la police de Besançon. Tandis que l'automobiliste lui rejoint l'hôtel Campanile qui se situe quelques rues plus loin. Une heure plus tard, les policiers l'interpellent sans difficulté et retrouvent l'arme dans sa chambre. Il est alors placé en garde-à-vue de même que sa compagne, passagère au moment de l'altercation. Ce dimanche matin, la garde à vue de l'automobiliste a été prolongée, il sera présenté aux magistrats dans l'après-midi en vue d'une comparution immédiate lundi. 

L'automobiliste a un permis de port d'arme en Suisse qui n'est pas valable en France. Et les policiers ne savent pas encore si son permis l'autorise à porter cette arme là en particulier."Ce n'est pas le genre d'armes qu'on autorise en France ni pour la chasse ni en stand de tir" selon une source policière.