Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Besançon : un enfant de sept ans meurt noyé à la piscine de Chalezeule

dimanche 27 août 2017 à 18:52 Par Naïs Esteves, France Bleu Besançon et France Bleu

Le garçon de sept ans n'a pas survécu apres avoir coulé dans la piscine de Chalezeule près de Besançon (Doubs). L'accident s'est produit vers 15h dimanche 27 août.

Piscine de Chalezeule. Google Street View
Piscine de Chalezeule. Google Street View - Google Street View

Chalezeule, France

Un enfant de 7 ans a coulé dimanche 28 août dans le grand bassin de la piscine de Chalezeule, près de Besançon dans le Doubs. Transporté dans un état grave à l'hôpital de Besançon, il est décédé dans la soirée. Vers 15h, le garçon a semble-t-il échappé à la surveillance de sa famille installée sur l'herbe.

L'enfant s'est alors retrouvé dans le grand bassin, au fond de l'eau. Les maîtres-nageurs l'ont sorti avant de lui prodiguer les premiers soins avant l'arrivée des pompiers. L'enfant a été transporté dans un état grave vers l'hôpital de Besançon. Il a été opéré en fin de journée mais n'a pas survécu.

"L'encadrement suffisant"

Il y avait peu de monde à la piscine dimanche 27 août, au regard d'autres weekend d'été : "250 personnes contre 1.400 samedi", explique Abdel Ghézali, adjoint aux sports de la Ville de Besançon qui s'est rendu sur place avec Baudoin Ryssen, le directeur des services de la Ville. "Il devait y avoir dix ou douze maîtres-nageurs. On était au-dessus de ce qu'il faut en termes d'effectif, il n'y a pas de soucis là-dessus".

La piscine a été évacuée et fermée pour le reste de la journée. Les maîtres-nageurs et les employés sont sous le choc mais certains ont pu être entendus par les enquêteurs. L'enquête est confiée à la brigade de recherche de gendarmerie de Besançon et à la brigade de gendarmerie de Tarragnoz.