Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Besançon : un homme de 28 ans arrêté après l'incendie de la remise d'un bar

-
Par , France Bleu Besançon

Un homme de 28 a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche après l'incendie de la remise du bar des Chaprais, à proximité de la gare. Il est en garde à vue au commissariat de Besançon et doit être déféré devant le parquet dimanche.

L'homme a été arrêté vers 4h10 du matin dans la nuit de samedi à dimanche près du bar le Poker d'As, en plein centre-ville de Besançon.
L'homme a été arrêté vers 4h10 du matin dans la nuit de samedi à dimanche près du bar le Poker d'As, en plein centre-ville de Besançon. © Radio France - Jean-François Fernandez

Un homme de 28 ans doit être déféré devant le parquet de Besançon ce dimanche après l'incendie de la remise du bar des Chaprais. Il a été arrêté vers 4h10 du matin dans la nuit de samedi à dimanche près du bar le Poker d'As, après le vol de 3 bouteilles de vin de Bourgogne. 

La police a fait le rapprochement entre le vol de ces bouteilles de vin et l'incendie de la remise du bar après le visionnage des images de surveillance. Ils considèrent que la silhouette du suspect est concordante. Pour l'instant, la police ignore les motivations du prévenu. 

L'homme est actuellement en garde à vue au commissariat de Besançon. Il doit être déféré devant le parquet de Besançon dimanche avant d'être place en détention provisoire. Il sera jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Besançon lundi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess