Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bethoncourt : un couvre-feu instauré dans le quartier de Champvallon

-
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Vendredi soir, le maire de Bethoncourt a décidé, en accord avec la préfecture du Doubs, de mettre en place un couvre-feu dans le quartier de Champvallon, après une série d'incivilités. Pendant deux semaines, les mineurs de moins de 14 ans ne pourront pas sortir de chez eux entre 22h et 5h du matin.

Gendarmerie illustration
Gendarmerie illustration © Radio France - Valerie Le Nigen

Pour le maire de Bethoncourt, Jean André, trop c'est trop. Les incivilités dans le quartier de Champvallon se sont multipliés selon lui ces dernières semaines. Résultat : il y a décrété un couvre-feu, en accord avec la préfecture du Doubs. Les mineurs de moins de 14 ans ne pourront plus sortir de chez eux entre 22 heures et 5 heures du matin dans les rues du quartier. Une interdiction valable pendant deux semaines au moins, parce que le couvre-feu est reconductible. 

Les jeunes livrés à eux-mêmes à cause du confinement ? 

Parmi ces incivilités, l'édile relève des actes de dégradation du mobilier urbain, des jets de pierre, des bris de caméra de vidéosurveillance ou encore des agressions de pompiers. Il espère que ce couvre-feu agira comme un "électrochoc" sur les jeunes du quartier.

Jean André explique que les étés sont souvent tendus à Champvallon, mais cette année le phénomène aurait été accentué par le confinement. Il a éloigné les jeunes de toute structure scolaire ou de loisir. "Il y a un débordement de ces jeunes qui ont entre 14 et 17 ans. Ils se sont retrouvés délaissés, n'ont pas repris l'école et sont aujourd'hui complètement désœuvrés, à l'abandon et ils profitent de la situation. Cette jeunesse essaye de se rendre très intelligente en faisant des conneries", estime le maire de Bethoncourt. 

Réaction du maire de Bethoncourt après le couvre-feu décrété dans le quartier de Champvallon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess