Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Béziers, un homme condamné à trois ans de prison pour avoir foncé en voiture sur des policiers

-
Par , France Bleu Hérault
Béziers, France

Le 1er mars, un habitant du quartier populaire de la Devèze à Béziers avait blessé quatre policiers en tentant d'échapper à bord de sa clio à un contrôle des agents de la Brigade Anti Criminalité lors d'une probable transaction de cannabis.

Le palais de justice de Béziers
Le palais de justice de Béziers © Radio France - Gaëlle Schüller

Le premier mars dernier, un policier avait été grièvement blessé par un homme qui lui avait foncé dessus lors d'un contrôle à Béziers.

C'est dans un parking souterrain qu'a eu lieu l'altercation un peu avant minuit. Les policiers en patrouille ont voulu contrôler un habitant de l'immeuble qu'ils soupçonnaient d'être en train d'acheter ou revendre de la drogue. Au volant de son véhicule, l'homme âgé de 29 ans, au casier judiciaire vierge, a effectué des manœuvres pour s'enfuir. L'un des policiers s'est retrouvé coincé entre la voiture banalisée de la BAC et celle du fuyard.

Blessé à la jambe, le fonctionnaire a tiré dans les pneus de la clio pour se dégager... Ses collègues, plus légèrement blessés lui ont prêté main forte. Sept coups ont été tirés par les policiers mais le jeune homme a réussi à sortir du parking et à disparaître. Ce n'est que huit jours plus tard qu'il s'est présenté de lui-même au SRPJ de Montpellier en expliquant qu'il n'avait pas compris qu'il s'agissait de policiers et qu'il avait paniqué.

Initialement poursuivi pour tentative de meurtre, et après deux reports d'audience, il a finalement comparu ce mercredi pour violence sur personne dépositaire de l'autorité publique, violence aggravée et dégradation de bien. Le procureur qui a salué le sang-froid et le professionnalisme des policiers a requis cinq ans de prison ferme.

Le tribunal a condamné l'accusé à trois ans de prison dont six mois avec sursis, annulation de son permis de conduire et obligation d'indemniser ses victimes. Son avocat, Maître Abratkiewicz, qui a plaidé une possible erreur d'appréciation de la police quant à la gravité de la situation, s'est félicité que le tribunal ait prononcé une peine mesurée.

On a voulu faire de lui un tueur de flic, il faut maintenant apaiser la situation.

Maître Abratkiewicz, l'avocat de la défense

Choix de la station

À venir dansDanssecondess